L'IFREMER recherche des volontaires pour une large étude sur la pêche de loisirs aux Antilles

Par 26/01/2021 - 09:04 • Mis à jour le 26/01/2021 - 09:03

L'institut français de recherche pour l'exploitation de la mer mène en ce moment une large étude baptisée Récréafish. Les scientifiques cherchent notamment des volontaires pour connaître précisément la pratique de la pêche de loisir.

    L'IFREMER recherche des volontaires pour une large étude sur la pêche de loisirs aux Antilles

Depuis quelques semaines, l'IFREMER (Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer) a lancé une grande étude sur la pêche de loisir dans les Antilles françaises : un projet nommé « Récréafish ».

Cette étude menée en Martinique, en Guadeloupe, à Saint-Martin, et à Saint-Barthélemy, cherche à cartographier qui sont ces pécheurs de loisir dans les Antilles ? Quel type de pêche pratiquent-ils (pêche au gros, sous-marine, pêche à pied etc...) ? Quelles sont leurs captures (coquillages, poissons, etc.) ? 

"Cette activité est méconnue aux Antilles. Il y a eu quelques études ponctuelles mais elles ne sont pas suffisantes pour caractériser l'activité. On veut mieux connaître le profil et les habitudes des pêcheurs et aussi identifier les captures les plus ciblées par ces pêcheurs de loisirs", Jérôme Baudrier, coordinateur du système d'information halieutique au sein de l'IFREMER.

Selon les chercheurs, l'étude permettra de mesurer l'impact économique de cette pêche de loisir sur les îles des Antilles.

Pour mener à bien cette recherche, l'IFREMER appelle à candidature les pêcheurs de loisirs qui accepteraient, pendant une année, de rendre compte régulièrement de leurs activités de pêche de loisir. Toutes les réponses seront anonymes et confidentielles.

"On cherche des profils variés. Des pêcheurs à pieds, des chasseurs sous-marins, des pêcheurs du bord, des pêcheurs embarqués. Pour ces différents types de pratiquants, on cherche à recruter des pêcheurs très occasionnels ou des pêcheurs extrêmement réguliers", détaille Jérôme Baudrier.

On cherche à caractériser l'impact économique de cette activité qui va se traduire par les dépenses engendrées par les pêcheurs de loisirs (achat de matériel, frais de déplacement pour se rendre sur site)

Si vous êtes volontaire, vous pourrez participer à un tirage au sort permettant de gagner des bons d’achat de 50, 100 ou 150 euros dans des magasins d’équipement de pêche. 

Si vous êtes intéressés pour participer à ces travaux, merci d’envoyer un mail à recreafish@ifremer.fr ou de contacter l’Ifremer Martinique au +33 596 66 19 50 avant le 15 février 2021.

Tags