Le charançon de la canne à sucre inquiète les professionnels

Par 26/09/2022 - 11:32 • Mis à jour le 26/09/2022 - 11:31

Les planteurs antillais font face à une recrudescence du charançon de la canne à sucre. Une étude est actuellement menée par le CTCS.

    Le charançon de la canne à sucre inquiète les professionnels

Depuis quelques semaines, les planteurs martiniquais ont observé une recrudescence des attaques du charançon de la canne à sucre, plus particulièrement dans les exploitations du nord de l’île. Alerté, le CTCS (Centre Technique de la Canne et du Sucre) a effectué des prélèvements sur tout le territoire. La présence du charançon de la canne a été confirmée un peu partout sur le territoire, avec des poches d’infestation localisées. Une menace qui n’alarme pas pour l’instant les producteurs, alors que les techniciens parlent de vigilance accrue.

Un insecte très différent de son cousin de la banane.

Cet insecte ravageur est à distinguer du charançon du bananier. Très mobile, sa population peut s’étendre et se multiplier plus facilement. Avec des traits bruns clairs sur les ailes, ses larves s’établissent dans le cœur de la canne et se nourrissent du végétal. Présent aux Antilles depuis plus de 50 ans, le charançon de la canne à sucre est surveillé.

François Régis GOEBEL, entomologiste de formation, spécialiste des ravageurs des cultures tropicales au Cirad de Montpellier, est attendu en Martinique et en Guadeloupe pour une mission spéciale sur le ravageur.

 

 

À lire également