Une orque aperçue au large des côtes guadeloupéennes

Par 25/09/2020 - 06:06
01/01/2020 - 00:00

Il y a quelques jours, une orque a été filmée par des pêcheurs dans le grand cul de sac marin, au large de Sainte-Rose. Sur la vidéo, on peut voir l'animal passer sous l'embarcation avant de s'éloigner. Certains, en Guadeloupe, ont été surpris de la présence d'orques dans nos eaux . Faut-il pour autant s'inquiéter ? Non, selon les spécialistes, leur présence est même normale.

    Une orque aperçue au large des côtes guadeloupéennes

Il y a quelques jours, la vidéo d'une orque a été publiée sur les réseaux sociaux. Le cétacé a été filmé dans le Grand Cul de Sac Marin. La présence de ces animaux marins à proximité de nos côtes est loin d'être rare. C'est même tout à fait normal selon l'OMMAG, le réseau de science participative, qui mutualise les observations de cétacés dans l'archipel guadeloupéen. Le réseau recense tout au long de l'année des témoignages, photos ou vidéos d'orques aperçues au large de la Guadeloupe.

Parfois, il s'agit d’épaulards seuls ou en groupe de 5 ou 6 individus. En 2018 et en 2019, les mammifères ont ainsi été observés 8 fois au cours de l'année, généralement par des pêcheurs qui partent au large. Les récits les plus impressionnants concernent souvent des mâles. Car il faut savoir que chez les orques la dorsale peut atteindre les deux mètres. De quoi en effet subjuguer lors d'une première rencontre avec cet animal.

Des cétacés de passage

Par ailleurs, il n'y a pas de zones bien spécifiques où les observer. Les cétacés, de passage dans nos eaux, ont été aperçus aussi bien en Côte Sous le Vent qu'au large de la Désirade comme c'était le cas au mois d'août dernier. Et ce, jamais deux jours d'affilée.

Une étude est actuellement menée dans la Caraïbe par un chercheur vénézuélien pour comprendre le comportement de ces orques et ce qui les conduit à venir dans un climat tropical.

Aucune attaque contre  l'Homme 

L'animal souffre d'une mauvaise réputation. On parle ainsi d'orque tueuse. Il s'agit effectivement d'un prédateur qui peut se nourrir d'autres dauphins ou de baleineaux.

Néanmoins, il faut rappeler qu'à ce jour aucune attaque d'orque envers un être humain n'a été reportée dans le milieu naturel. Les seules jamais dénombrées se sont produites en delphinarium avec des animaux marins habitués au grand large dont le comportement était fortement perturbé par la captivité.

 

Images publiées sur la page Facebook de l'OMMAG Guadeloupe

Tags

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.