Espagne: les trafiquants simulent une attaque d'orque pour se faire remorquer vers le port et introduire la drogue

Par 10/02/2022 - 13:05

Les trafiquants de drogue rivalisent parfois d'ingéniosité pour parvenir à leurs fins. En Espagne, ils ont été jusqu'à simuler des attaques d'orque pour se faire remorquer à bon port.

    Espagne: les trafiquants simulent une attaque d'orque pour se faire remorquer vers le port et introduire la drogue

La police espagnole a annoncé jeudi avoir démantelé un réseau de trafiquants de drogue qui simulaient des avaries de bateau, et même des attaques d'orque, pour se faire remorquer et faire entrer du haschich dans des ports en toute impunité.

Après avoir chargé la drogue dans la cabine d'un voilier sur les côtes marocaines, ce réseau prétendait, une fois dans les eaux espagnoles, avoir été victime d'une avarie ou d'un accident, a expliqué la police dans un communiqué.

Les secours en mer remorquaient alors le bateau vers des ports andalous, dans le sud de l'Espagne, où la drogue était déchargée petit à petit et stockée dans une cache en attendant d'être réexpédiée à l'étranger.

Un voilier utilisé par ce réseau avait ainsi mouillé dans le port de Barbate, à une cinquantaine de kilomètres de Cadiz, après avoir affirmé qu'il avait "été victime d'une attaque d'orques en traversant le détroit de Gibraltar", a précisé la police.

L'enquête avait été ouverte à l'été 2021, lorsqu'un  bateau - avec à son bord plusieurs personnes connues pour avoir eu des antécédents judiciaires liés au trafic de drogue - avait été repéré car il effectuait "des mouvements suspects" en mer.

Deux personnes ont été arrêtées et 172 kilos de drogue ainsi que plus de 63.000 euros ont été saisis dans le cadre de cette enquête.

En septembre 2020, l'Espagne avait temporairement interdit les voiliers sur une partie de ses côtes au nord-ouest après une cinquantaine attaques d'orque.

Les orques peuvent peser jusqu'à six tonnes et mesurer près de 10 mètres de long, soit la taille d'un bus.

Tags