L’Atalante en renfort pour localiser l’avion disparu

Par • Mis à jour le 18/02/2020 - 11:26

Le navire Atalante est arrivé en renfort pour aider à localiser l’épave de l’avion disparu en Dominique dimanche soir. Ce navire spécialisé en recherches hydrographiques dispose de moyens très sophistiqués pour sonder les fonds marins.

    L’Atalante en renfort pour localiser l’avion disparu

C’est une opportunité à saisir dans le drame qui s’est joué dimanche soir devant les côtes dominiquaises. L’Atalante navire de l’IFREMER (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer), spécialisé en recherches hydrographiques, actuellement dans les Caraïbes, a répondu à l’appel de détresse lancé par le CROSSAG et a commencé à participer aux recherches de l’avion disparu depuis plus de 24 heures.

Ce navire océanographique peut notamment mettre en œuvre des véhicules sous-marins tels que le Nautile. Il est arrivé vers 8h30 ce mardi matin, sur la zone de recherche déterminée par le CROSSAG avec le service de la navigation aérienne Antilles Guyane : il s’agit d’une zone assez précise, entre un et deux kilomètres au large des côtes dominiquaises, devant l’aéroport de Douglas où avait décollé le Piper PA 28, vers 19 heures, dimanche.

En mer, la vedette SNSM de Pointe-à-Pitre, sur zone, devait être remplacée par la vedette SNSM des Saintes et un patrouilleur de la Dominique a aussi été dépêché sur zone ce mardi matin. L’hélicoptère Dragon 972 devait effectuer une nouvelle reconnaissance aérienne, prenant le relais du Dragon 971 et l'hélicoptère Alouette 3 de la Marine nationale est aussi engagé.

Tags

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.