La création d'une fondation et d'un mémorial sur l'histoire de l'Esclavage une promesse difficile à réaliser d'ici la fin du quinquennat de F.Hollande

Par • Mis à jour le 09/03/2017 - 20:40

Un rapport commandé par François Hollande sur la création d’une fondation et d'un mémorial sur l'histoire l’Esclavage dans l'hexagone a été remis, mercredi 8 mars 2017, au premier ministre Bernard Cazeneuve. Mais, ce projet semble difficile à mettre en œuvre d’ici la fin du quinquennat.

    La création d'une fondation et d'un mémorial sur l'histoire de l'Esclavage une promesse difficile à réaliser d'ici la fin du quinquennat de F.Hollande
Le président de la République avait présenté, le 10 mai 2016, une mission chargée d'étudier le projet de création d'une fondation et d'un mémorial sur l'histoire de l'Esclavage à Paris.

Cette mission a été menée par l'économiste Franco-Béninois Lionel Zinzou. Celui-ci a finalement présenté son rapport, mercredi 8 mars 2017, au premier ministre Bernard Cazeneuve.

"Le plus symbolique c'est qu'il y ait un lieu national, parisien qui dise fortement la reconnaissance de l'importance de la cause de l'esclavage, de l'abolition. Ce lieu le président de la République et le premier ministre arbitreront par rapport à nos recommandations. Nous nous recommandons que ce soit l'hôtel de la Marine et des Colonies place de la Concorde", a-t-il indiqué.

Or, la remise du rapport a pris du retard. Malgré toute la bonne volonté de la ministre des Outre-mers Ericka Bareigts, il semble difficile de lancer un tel projet d’ici la fin du mandat gouvernemental. Selon elle,"il y a des actes juridiques à prendre". Il s'agirait aussi de "sécuriser les lieux".

La création d'une fondation et d'un mémorial sur l'histoire de l'Esclavage à Paris est une promesse du président Hollande. Désormais, il s'agit de savoir si le prochain gouvernement la concrétisera.

A lire également