Miss France 2017 : répétitions à Montpellier

Par 09/12/2016 - 18:05 • Mis à jour le 09/12/2016 - 18:05

Alors que le nom de la prochaine Miss France sera connu la semaine prochaine, les candidates se préparent activement.

    Miss France 2017 : répétitions à Montpellier
"On se réveille, on va en répétition, on mange, on retourne en répétition et on va se coucher après". Miss Martinique, Aurélie Joachim, résume ainsi le quotidien des prétendantes au titre de Miss France 2017. Tout doit en effet être parfait pour la soirée du 17 décembre alors chaque chorégraphie est vue et revue. Même si l'aventure s'arrête avant une sélection parmi les 12 ou 5 finalistes, les candidates doivent apprendre tous les tableaux.

"Il faut toujours être concentrée mais il faut savoir se motiver, oublier la fatigue", ajoute Miss Guadeloupe, Morgane Thérésine. "Si l'une ne va pas bien, on se soutient, on se redonne de l'énergie, on avance ensemble".

L'esprit de groupe est très important. "Il y a une bonne ambiance, on se serre les coudes", assurent les candidates qui toutes deux s'entendent d'ailleurs très bien.

Les Miss profitent en tout cas de cette expérience inédite. "Depuis mon sacre en octobre, j'ai du mal à réaliser dans quelle aventure je suis, je vis chaque jour et je profite à fond, je suis toujours sur un nuage", lance Aurélie Joachim dans un sourire. "En fait dès le voyage à la Réunion, avec les interviews, les shootings officiels, on se rend compte que ça y est, on est dans l'aventure Miss France. Et que l'on va être devant des miliions de téléspectateurs !", ajoute Morgane Thérésine.

Depuis leur arrivée à Montpellier, les Miss régionales ont tout de même eu droit à un peu de temps libre pour des activités extérieures, comme une promenade à vélo dans la ville ou une initiation aux sports extrêmes comme le BMX. Des sorties qui ont permis d'évacuer un peu du stress qui monte de plus en plus à l'approche de l'élection.

Une soirée dont chacune rêve de l'issue : ramener la couronne en Martinique ou en Guadeloupe. Morgane Thérésine et Aurélie Joachim comptent d'ailleurs sur le soutien des deux îles jusqu'au bout de leur aventure.

Aline Druelle
@AlineDruelle

À lire également