Procès des attentats de janvier 2015 : deux accusés ont fait appel

Par 05/01/2021 - 09:38
01/01/2020 - 00:00

Le 16 décembre dernier, à l'issue de trois mois d'audience, des peines de 4 ans de prison à 30 ans de réclusion criminelle avaient été prononcées à l'encontre des onze accusés qui étaient présents à l'audience. Deux d'entre eux seront rejugés.

    Procès des attentats de janvier 2015 : deux accusés ont fait appel
Une des salles d'audience du procès qui s'est déroulé du 3 septembre au 16 décembre 2020 (©AD)

Il y aura bien un nouveau procès des attentats de janvier 2015, du moins pour Ali Riza Polat et Amar Ramdani qui devraient être rejugés ensemble. L'avocate du premier, Maître Coutant-Peyre, avait déjà annoncé juste après le verdict que son client, considéré comme le "pivot" des préparatifs des attentats, allait "évidemment" faire appel. Quelques instants plus tôt, la cour d'assises spéciale avait prononcé à son encontre une peine de 30 ans de réclusion criminelle assortis d'une période de sûreté des 2/3 pour complicité d'assassinats et d'autres crimes et délits commis en relation avec une entreprise terroriste par les frères Kouachi et Amedy Coulibaly. La perpétuité avait été requise.

De son côté, autre soutien logistique, Amar Ramdani est notamment impliqué dans l'achat des armes utilisées par Amedy Coulibaly, qu'il avait connu en prison en région parisienne. Selon la cour, malgré ce qu'il a déclaré tout au long de l'audience, il n'ignorait pas la radicalisation de ce dernier. Le trentenaire a été condamné en première instance à 20 ans de réclusion criminelle assorties d’une période de sûreté des 2/3 pour participation à une association de malfaiteurs terroriste criminelle. Une peine de 17 ans avait été requise à son encontre.

C'est lors de cette vague d'attaques que Clarissa Jean-Philippe, policière municipale de 26 ans, avait été tuée à Montrouge le 8 janvier 2015.

Tags