Ciblée par le Canard Enchaîné, Annick Girardin dénonce des calomnies

Par • Mis à jour le 25/10/2019 - 12:23

Annick Girardin a dénoncé des « calomnies » après la mise en cause de son compagnon qui a remporté, selon le Canard Enchainé, des appels d’offres juteux à Saint-Pierre et Miquelon, fief de la ministre, sans que la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique en soit informée.

    Ciblée par le Canard Enchaîné, Annick Girardin dénonce des calomnies

« Les attaques politiques je peux les accepter, c’est le jeu » a déclaré la locataire de la rue Oudinot. « Sur le reste, il faut quand même sortir les preuves avant de dire ce genre de calomnies », a-t-elle expliqué. Selon l’hebdomadaire satirique, Jean-François Vigneau, le compagnon de la ministre des Outre-mer aurait remporté ces appels d’offres dans le fief de sa compagne, sans avoir à se soucier de la concurrence. Le tout, pour des contrats de 2 millions et demi d’euros entre 2013 et 2019. «La Haute Autorité l’a toujours su, puisque dans mes déclarations antérieures, Jean-François Vigneau a déjà figuré», s’est défendu la ministre. Avant de détailler: «C’est mon choix personnel de ne pas le faire en 2017 quand je suis nommée ministre des Outre-mer, c’est mon choix personnel de modifier ma déclaration. Ça regarde Jean-François et moi. Et la Haute Autorité, que j’avais appelée, m’avait à l’époque confirmé qu’il n’y avait pas de soucis». Fin de citation.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.