Confinement : le point sur les annonces du Premier Ministre

Par 12/11/2020 - 14:48
01/01/2020 - 00:00

Le Premier Ministre tenait ce jeudi un point d'étape sur le reconfinement. Le président de la République avait annoncé, il y a quinze jours, un reconfinement qui durerait au moins jusqu'au 1er décembre. Les ministres ont confirmé ce jeudi qu'aucun allègement n'était envisagé en France avant cette date.

    Confinement : le point sur les annonces du Premier Ministre

Le Premier Ministre tenait ce jeudi un point d'étape sur le reconfinement. Emmanuel Macron avait annoncé, il y a quinze jours, un reconfinement qui durerait au moins jusqu'au 1er décembre. Ce jeudi, il n'y a pas eu d'annonces fortes. Les ministres ont confirmé qu'aucun allègement n'était envisagé en France avant cette date.

Le Premier Ministre a pris la parole à 13h (heure des Antilles) comme prévu. Jean Castex a expliqué que 10 000 décès supplémentaires étaient à déplorer en France en deux mois ce qui porte à 42 500 au total el nombre de décès depuis le début de la pandémie. On recense 400 à 500 morts par jour et 1 décès sur 4 est dû au virus.

"Ce sont des vies brisées et des familles" que le Premier Ministre a tenu à assurer de sa solidarité. « Il faut pouvoir soigner tous ceux et celles qui en ont besoin et éviter à tout prix une prise en charge dégradée, comme c'est le cas en Italie actuellement », explique Jean Castex.

1 hospitalisation toutes les 30 secondes 

Le Premier Ministre a détaillé la situation en présentant plusieurs chiffres clés. Ainsi, à l'heure actuelle, il y a une hospitalisation toutes les 30 secondes en France , une admission en réanimation toutes les 3 minutes. 40% de ces personnes admises en réanimation ont moins de 65 ans. Le Premier Ministre a indiqué que 1300 lits supplémentaires avaient été mis en place ces 3 dernières semaines . L’État peut aller jusqu'à 10 400 lits supplémentaires.

Le chef du gouvernement a salué les professionnels de santé. Des équipes qui sont, selon lui, fatiguées mais sur le pont. "Ces soignants ne veulent pas de lits supplémentaires mais avant tout éviter que les malades arrivent à l hôpital", a rappelé Jean Castex.

Les règles resteront inchangées

Sur 7 jours, il y a une baisse de 16% de la circulation du virus mais " l'impact de ces mesures ne se voit pas encore sur les hospitalisations pour l'instant" pour le Premier Ministre.

"Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif pour le moment", argue le chef du gouvernement. Les règles resteront inchangées pour les 15 prochains jours. Le Premier ministre dit comprendre l'inquiétude des commerçants face à cette situation.

"Il est de ma responsabilité d'adopter des mesures difficiles", conclut Jean Castex.

Une attestation pour se déplacer sera toujours nécessaire au-delà du 1er décembre, même si une amélioration des indicateurs de l'épidémie de coronavirus permettrait un allègement du confinement, selon Jean Castex.

Quelle déclinaison en Outremer ? 

Ces mesures sont différentes en Martinique où le confinement a été mis en place pour une durée de trois semaines. Un point de situation sera fait jeudi prochain par les autorités afin de décider d'un assouplissement de ces mesures ou non, en fonction de l'évolution de la situation sanitaire. 

Interrogé sur la situation dans les territoires ultramarins et notamment en Polynésie Française, le Ministre des Solidarités et de la Santé a assuré travailler en concertation avec Sébastien Lecornu, Ministre des Outremers. Un point spécifique devrait être fait prochainement d'après le Ministre.

Le soutien aux victimes économiques 

Il faut continuer à apporter un soutien économique massif aux entreprises qui ont été contraintes à fermer a expliqué le Premier Ministre lors de ce point. L'assurance-chômage sera ainsi prolongée pendant toute la durée du confinement.

"Nous allons prolonger, toute la durée du confinement, les droits à l'assurance-chômage pour les chômeurs arrivant en fin de droits" a annoncé la ministre du Travail. Elisabeth Borne a également affirmé qu'un délai serait accordé pour s'inscrire à Pôle emploi .

"Un demandeur d'emploi qui doit réunir les pièces pour s'inscrire bénéficiera d'un délai supplémentaire pour rassembler tous les justificatifs nécessaires, ce qui peut être plus difficile dans la période de confinement." La période de référence pour bénéficier d'une allocation chômage sera également allongée " alors qu'aujourd'hui, un demandeur d'emploi doit avoir travaillé au moins quatre mois sur une période de 27 mois".

Le Ministre de l'Economie a, lui, annoncé un crédit d'impôt pour les bailleurs renonçant au loyer des commerces fermés.

"Sans exception, nous mettrons en place dans le budget 2021 un crédit d'impôt de 50 % du montant du loyer abandonné pour tous les bailleurs qui renoncent au loyer du mois de novembre pour toutes les entreprises qui ont jusqu'à 250 salariés et qui sont fermées."

Bruno Le Maire a tenu à rappeler les aides disponibles pour les commerces qui sont fermés administrativement. Ils ont droit à une aide qui peut aller jusqu'à 10 000 euros par le fonds de solidarité, à l'activité partielle, à l'exonération de charges sociales et au report du remboursement des prêts garantis par l'Etat.

"Plus que jamais, je vous invite à respecter rigoureusement les règles du confinement. Je n'ignore rien des polémiques et des contestations, mais, ne nous y trompons pas, l'ennemi, ce n'est pas l'Etat, ni le gouvernement, c'est le virus.", a conclu Jean Castex. 

Tags