Covid : ce qu'il faut retenir des annonces d'Emmanuel Macron

Par 14/10/2020 - 15:18
01/01/2020 - 00:00

Ce mercredi, le chef de l’État s'est exprimé devant les Français sur la situation sanitaire. Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d'un couvre-feu de 21h à 6h du matin en Ile de France et dans 8 grandes métropoles. Un nouveau confinement n'est pas envisagé a indiqué le chef de le Président de la République.

    Covid : ce qu'il faut retenir des annonces d'Emmanuel Macron

Le Président de la République a expliqué que la situation se dégradait dans toute l'Europe. Les voisins européens prennent de nouvelles mesures de restrictions pour limiter la propagation du virus. Emmanuel Macron a insisté sur la dangerosité de la maladie. « On sait qu'il tue. Il tue plutôt les gens plus âgés, ceux qui ont d'autres pathologies, les plus précaires et les plus pauvres. » Toutes les catégories d'âge sont concernées a rappelé Emmanuel Macron. « Ce virus est dangereux et grave pour tout le monde. »

Le chef de l'Etat a rappelé que 1,3 et 1,4 m de tests sont actuellement réalisés en France par semaine. On recense malheureusement 20000 cas de plus en France. Le Président a insisté sur le fait que 200 personnes supplémentaires sont admises au service de réanimation par jour.

"Il nous faut réagir"

La France a pu contrôler la situation lors de la première vague car le virus circulait essentiellement dans l'Est, a rappelé le chef de l'Etat.

Emmanuel Macron a expliqué que la mise en place de restrictions avaient déjà été nécessaires dans plusieurs zones ces dernières semaines. Des mesures qui commencent à porter leurs fruits en Guadeloupe a indiqué le président.

Pour rappel, les derniers points de situation font état d'une diminution du nombre de contaminations dans l'archipel mais les indicateurs de surveillance sont toujours très élevés et très nettement supérieurs aux seuils d'alerte.

Un couvre-feu en Ile de France et dans huit métropoles

Face à une situation sanitaire qui se dégrade, le chef de l'Etat a donc annoncé de nouvelles mesures de restriction.

Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d'un couvre-feu dans certaines zones où le virus circulent activement. La région Ile-de-France, les villes de Grenoble, Lille, Lyon, Saint-Etienne, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen et Toulouse sont concernées.

Le couvre-feu sera instauré entre 21 heures et 6 heures du matin et entrera en vigueur samedi. Il durera au moins quatre semaines selon le Président de la République. « Nous irons devant le Parlement pour le prolonger jusqu'au 1er décembre », a précisé Emmanuel Macron.

Les déplacements entre les régions ne seront pas limités

Les vacances scolaires qui débutent ce week-end sont un sujet d'inquiétude pour de nombreux Français. Le Président de la République a toutefois voulu rassurer la population. 

"Nous n'avons pas décidé de réduire les déplacements entre les régions. Là aussi, c'est un choix parce que je pense que, comme vous l'avez dit, le choix de ne pas infantiliser, responsabiliser et donc ça veut dire qu'on n'empêche pas les gens de passer d'une région à l'autre." a expliqué Emmanuel Macron.

Il faudra néanmoins respecter scrupuleusement les mesures sanitaires, notamment dans la sphère privée.

Emmanuel Macron a recommandé aux Français d'appliquer les gestes barrières, de respecter le port du masque au cours des réunions familiales.  "il ne faudra pas être plus de 6 à table."

Le télétravail privilégié mais pas imposé 

A la question sur le télétravail, Emmanuel Macron a répondu qu'il ne serait pas imposé aux Français. Il faut une adaptation de ces mesures avec les acteurs socio-professionnels selon lui.

 Le télétravail a été généralisé en France lors du confinement mais ces mesures exceptionnelles sont différentes aujourd'hui pour le président de la République. "Quand on a une résidence secondaire tout à fait sympathique et qu'on télétravaille, c'est chouette. Quand on a un appartement, que les enfants sont à la maison, qu'on a de la promiscuité, ça devient vite très dur.”

Certaines entreprises ont déjà pris des mesures de télétravail certains jours dans la semaine pour limiter le nombre de salariés dans les locaux. "Il faut néanmoins que le service public soit maintenu en France" a rappelé Emmanuel Macron.

Un nouveau confinement n'est pas envisagé 

Emmanuel Macron écarte l'idée d'un nouveau confinement. Aucune fermeture d'établissements scolaires, de commerces ou de services de proximité n'est envisagée. 

"Il faut réduire nos contacts un peu inutiles, parfois nos contacts, pardon de le dire comme çà, les plus festifs, mais qu'on continue à avoir une vie sociale au travail, où on sait bien protéger, parce qu'on a maintenant la règle du masque à l'école, au lycée, à l'université” déclare le président.

Une nouvelle application de traçage 

.Le président a rappelé la stratégie sanitaire en triptyque "tester, alerter, protéger" pour contrer la propagation des cas de covid-19. Les Français pourront bientôt se fournir en autotest de dépistage du Covid.

Interrogé sur l'échec de l'application StopCovid, Emmanuel Macron a admis "Ca n'a pas marché et ça a beaucoup moins été téléchargé que chez nos voisins, comme les Britanniques ou Allemands(...). On n'a pas réussi."

Toutefois, le Président a indiqué que le dispositif allait être remplacé par une nouvelle application,"Tous AntiCovid". Cette nouvelle application sera présentée le 22 octobre prochain.

Une aide exceptionnelle pour les bénéficiaires du RSA et des APL

Les plus précaires sont les plus impactés par les conséquences sanitaires et financières de la pandémie de covid-19. Le Chef de l'Etat a annoncé ce mercredi une aide exceptionnelle pendant six semaines pour les bénéficiaires du RSA et des APL.

“Le dispositif, le plus large et le plus efficace, c'est pour les bénéficiaires du RSA et des APL, ce qui touche du coup tous les jeunes, très largement les 18-25 ans. (Ce serait) d'avoir une aide exceptionnelle pendant ces six semaines de 150 euros plus 100 euros par enfant.”

Emmanuel Macron a conclu son intervention en appelant les Français à être acteurs dans cette lutte contre le virus. Il a ainsi cloture son discours par ces mots : " J'ai besoin de chacun d'entre vous" 

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.