Emmanuel Macron condamne l'accueil mouvementé de Marine Le Pen en Guadeloupe

Par 27/03/2022 - 07:51 • Mis à jour le 27/03/2022 - 07:46

"Une scène absolument inacceptable", a déclaré le chef de l'état, alors que des militants d'Alyans Nasyonal Gwadloup ont fait irruption dans un hôtel du Gosier où se trouvait la candidate du Rassemblement national hier samedi 26 mars 2022. Marine Le Pen a annulé son interview prévue ce dimanche matin 27 mars 2022 à 8 heures sur RCI dans le journal deux-îles. Une conférence de presse est prévue ce matin.

    Emmanuel Macron condamne l'accueil mouvementé de Marine Le Pen en Guadeloupe
Marine Lepen, candidate du rassemblement national à la présidentielle/ Photo : site du RN

Évacuée par ses agents de sécurité, Marine Le Pen a été contrainte d'interrompre l'enregistrement en cours d'un duplex télévisé avec Paris pour une émission à laquelle Emmanuel Macron participait lui aussi.

La candidate RN a également du annuler l'interview télévisée prévue lors du journal de Guadeloupe La 1ère.

 

Sur le plateau de Dimanche en politique, le chef de l'état a déclaré ce dimanche matin :

Je combats les idées de Marine Le Pen mais cette scène est absolument inacceptable. La violence en politique est intolérable. On ne doit jamais s'habituer à la violence 

Marine Le Pen devait aussi être interviewée en direct dans notre journal deux-îles à 8 heures. Elle a annulé sa venue dans nos studios et décliné aussi la proposition d'un entretien par téléphone avec nos journalistes, Nicolas Ledain en Guadeloupe et Jessica Dantin en Martinique.   

Pourtant, la visite de Marine Le Pen en Guadeloupe avait bien commencé. La candidate du RN avait été accueillie à l'aéroport vers 15 heures samedi au son des tambours par ses soutiens locaux, même si un important dispositif de sécurité avait été déployé.  

Elle s'est ensuite rendue à l'usine d'eau de Capesterre qui affichait portes closes. Ensuite, elle a rejoint un grand hôtel du Gosier et a du faire face, lors d'un enregistrement télévisé assuré par nos confrères de Guadeloupe La 1ère, à l'intrusion de militants d'Alyans Nasyonal Gwadloup, filmée en direct. La candidate a été immédiatement évacuée du plateau par son service d'ordre. 

Les militants de l'ANG expliquent avoir volontairement évité l’aéroport en raison du dispositif de sécurité présent et de la difficulté à accéder à la plateforme aéroportuaire, comme ça a pu être le cas par le passé. Pour ces activistes, l'ancien Front National n'aurait changé que de nom et aurait toujours des relents xénophobes :  

Marine Le Pen ne doit pas penser qu'elle peut s'exprimer aussi joyeusement en Guadeloupe pour répandre ses idées nauséabondes

Lors de ce passage chahuté, Marine Le Pen a tout de même eu le temps d'expliquer que les Outre-mer occupent une place forte dans son programme: 

Ils doivent être la base de lancement de cette politique de grands projets d'avenir, notamment autour de la politique de la mer , avec un ministère d'état de l'Outre-mer et de la mer, un ministère autonome pour ne plus avoir à pleurnicher pour demander des aides

La candidate du Rassemblement National doit tenir une conférence de presse ce matin avant de quitter le territoire guadeloupéen.  

Tags

À lire également