Kamala Harris et Karine Jean-Pierre, deux femmes noires et caribéennes dans le premier cercle de Joe Biden

Par 08/11/2020 - 10:54
01/01/2020 - 00:00

L'élection de Joseph Biden comme président des Etats-Unis propulse Kamala Harris au poste de vice-présidente. Karine Jean-Pierre sera sa cheffe de cabinet. Les deux femmes ont pour point commun leurs origines caribéennes.

    Kamala Harris et Karine Jean-Pierre, deux femmes noires et caribéennes dans le premier cercle de Joe Biden

Kamala Harris prendra ses fonctions de vice-présidente des Etats-Unis le 21 janvier prochain, lors que Joe Biden succédera officiellement à Donald Trump en tant que 46e président du pays à la bannière étoilée.

D'abord candidate à la primaire démocrate, l'ancienne procureure générale de Californie et sénatrice, a accepté le 11 août 2020 d'accompagner Joe Biden sur son ticket. Née d'un père jamaïcain et d'une mère indienne, Kamala Harris passe d'emblée pour la carte diversité du candidat démocrate à la présidence.

Pourtant, si les origines de Kamala Harris attirent la lumière sur elle, son parcours politique est lui aussi intéressant mais assez classique.

Ainsi, elle débute dans les années 90 comme procureure adjointe d'un district de San Francisco. Sa carrière progresse avec l'appui de Willie Brown, président de l'Assemblée de l'État de Californie, avec qui elle entretient une relation extra-professionnelle.

Sa carrière décolle vraiment en 2003, lorsqu'elle est élue procureure du district de San Francisco,  devenant la première procureure de district de couleur de Californie et la première femme à occuper cette fonction dans la ville de la côte ouest des Etats-Unis.

En 2010 puis en 2014, Kamala Harris est élue procureure général de Californie, là encore une première pour une femme. Ce poste très politique, lui vaut des louanges mais aussi des critiques. Ainsi, si ses actions pour contrôler les abus de la police sont remarquées, son positionnement face aux crimes financiers, notamment lors de la crise des subprimes, lui vaut des critiques de l'aile gauche du parti démocrate. Des critiques qui ne l'empêcheront pas d'accéder au fauteuil de sénatrice de Californie en 2016, puis de devenir in fine, la 49e vice-présidente des Etats-Unis.

La campagne permanente de Karine Jean-Pierre

La carrière de Karine Jean-Pierre est un peu différente. Proche d'Obama comme Kamala Harris, Karine Jean-Pierre, 43 ans, née à Fort-de-France en Martinique de parents Haïtiens, a été élevée à New-York.

Son ascension politique se joue dans l'ombre des campagnes plutôt qu'aux devants de la scène. Ainsi, elle était la directrice politique régionale pour le sud-est de la campagne de Barack Obama pour l'Amérique. Pendant le premier mandat d'Obama, elle a été directrice politique régionale du Bureau des affaires politiques de la Maison Blanche.

En 2011, Karine Jean-Pierre est nommée directrice adjointe nationale pour les états indécis dans la campagne de réélection du président Obama en 2012. Elle a dirigé le processus de sélection des délégués et d'accès au scrutin, tout en gérant l'engagement politique dans les états clés. En 2016, Karine Jean-Pierre est la directrice adjointe de campagne de Martin O'Malley, candidat à la primaire démocrate en 2016.

Sa relation avec Kamala Harris se tisse notamment lors d'un incident au cours d'un forum de discussion "MoveOn" le 1er juin 2019 à San Francisco. Ce jour-là, un militant des droits des animaux avait sauté sur scène, s'était précipité sur Harris et avait attrapé son micro alors qu'elle tentait de parler d'égalité des droits. Karine Jean-Pierre, qui était modératrice, était intervenue physiquement jusqu'à ce que la sécurité évacue l'homme hors de la scène.

Ouvertement gay dans un pays où l'affichage de l'orientation sexuelle est un acte politique, Karine Jean-Pierre occupera donc au mois de janvier le poste de cheffe de cabinet de Kamala Harris.

Ce sont donc ces deux femmes qui seront aux côtés de Joe Biden qui a pour projet de ramener l'union aux Etats-Unis après quatre ans au cours desquels Donald Trump a souvent hystérisé et polarisé le débat.

 

Tags

A lire également