La race humaine selon Nadine Morano

Par • Mis à jour le 28/09/2015 - 17:18

Les propos de Nadine Morano ont été l'objet d'une grande polémique tout au long du week-end et encore ce lundi 28 septembre. Au cours de l'émission « On n'est pas couché », samedi sur France 2, l'ex ministre, aujourd'hui eurodéputée, a parlé de la France, comme un pays de « race blanche », voulant ici reprendre des propos du Général de Gaulle, alors qu’elle était questionnée sur l’afflux des réfugiés en Europe occidentale. Les réactions ne se sont pas faites attendre sur Paris.

    La race humaine selon  Nadine Morano
(Mis à jour avec vidéos, lundi 28/09/15 à 16:35, heure des Antilles)
Hier, dimanche 27 septembre, les comptes twitter et facebook de la communauté antillaise sur Paris ont chauffé. Pour aller globalement dans le sens de l'écrivain guadeloupéen Claude Ribbe qui a fustigé : « l'absence de réaction (intelligente) de l'"élite" française suite aux propos de #Morano sur la #RaceBlanche à #ONPC ». Dans la soirée, le CREFOM, le Conseil Représentatif des Français de l'Outre-mer, sonnait la charge par le biais d'un communiqué où son président, Patrick Karam dénonçait les propos de Nadine Morano en ces termes :  « un «dérapage qui confond nation, pays et race et qu’il condamne avec la plus grande fermeté. ( …) Les propos de Mme Morano constituent une offense à la France, à son Histoire et à son identité».


Sur RCI ce matin, le président du CREFOM a déclaré qu'il soutiendrait une initiative des parlementaires réunis en Congrès pour réviser la constitution s'ils souhaitent supprimer le mot « race » de la constitution au motif qu'il n'existe d'une seule race, la race humaine.

Au ministère des Outre-mer, la ministre George Pau Langevin s'est fendue d'un long tweet pour dénoncer les paroles tenues sur la race blanche mais également sur la gestion de l'accueil des étrangers et de l'apport des migrations successives dans la communauté nationale, intégrant au passage l'attitude de l'ancien Premier ministe François Fillon qui ne s'est pas démarqué des propos de son ancien ministre : «  face aux récents débats on peut, a écrit George Pau Langevin, en toute logique, s'insurger contre les propos de Nadine Morano qui comme François Fillon procède à une opposition primaire entre français et immigrés, voire entre français et étrangers tout juste arrivés en France.
Ils ignorent que depuis des années la France a une population plurielle et métissée. Dans ce type de débat, plus de 3 millions de personnes se sentent régulièrement reniées. Elles ont pourtant toujours été au rendez-vous quand il s'est agi de défendre leur pays en période de guerre ou de paix. Il est temps de réaliser la complexité de sujets trop souvent perçus comme primaires.


"La France est un pays de race blanche" #ONPC merci pour nous antillais qui regardons l'émission comme dit9 @LeaSalame

— Carren (@LaeliaAncepsS) 27 Septembre 2015


Me demande ce que pensent Les antillais, français depuis des siècles, des propos de adine__morano">@nadine__morano française depuis une génération ? #ONPC

— Nacéra (@NasNacera) 27 Septembre 2015



Propos honteux que sont ceux de adine__morano">@nadine__morano qui insulte sans vergogne les Français d'#Outremer et ceux issus de la diversité #ONPC

— Gabriel Serville (@GabrielServille) 27 Septembre 2015

A lire également