Le ministre des Outre-Mer visé par une enquête de prise illégale d'intérêts

Par 13/01/2021 - 07:12
01/01/2020 - 00:00

La justice se penche en effet sur l’activité de Sébastien Lecornu lorsqu’il était Président du Conseil Départemental de l’Eure. Il fait l’objet d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet national financier, selon Le Canard enchaîné et Libération publiés ce mercredi 13 janvier 2021.

    Le ministre des Outre-Mer visé par une enquête de prise illégale d'intérêts

Les faits dateraient de 2016 et 2017, à cette époque Sébastien Lecornu était aussi administrateur de la Société des autoroutes Paris-Normandie. Il aurait, à ce titre, touché à deux reprises des jetons de présence d'une valeur de 3 937 euros, tout en ayant approuvé, en tant que président du Département, au moins quatre délibérations en faveur de la société des autoroutes. 

Du côté de la compagnie d’autoroute régionale, on explique dans la presse nationale qu’une place est réservée "traditionnellement aux présidents des départements traversés par (ses) autoroutes".

De son côté, le ministre, lui, semble parfaitement en phase avec la pratique, son cabinet indique qu’il "se sent à l'aise et assume complètement".

Sollicité par l'AFP, le cabinet du ministre a indiqué que "ce mandat a été exercé par Sébastien Lecornu de façon totalement transparente, faisant l’objet des publications légales classiques et d’une déclaration à la HATVP"

Précisons que le nombre de membres du gouvernement qui ont des problèmes avec la justice, s'alourdit de semaine en semaine. François Bayrou, Richard Ferrand, Gérald Darmanin ont déjà eu à faire avec la justice.

Pour rappel, le procureur général près la Cour de cassation, François Molins, a annoncé, vendredi dernier, l’ouverture d’une information judiciaire à l’encontre du garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti, visé par plusieurs plaintes devant la Cour de justice de la République (CJR) pour "prises illégales d’intérêts".

Tags

A lire également