Plan Biodiversité : quelles annonces pour les Outre-mer ?

Par 05/07/2018 - 05:34 • Mis à jour le 05/07/2018 - 05:34

Face à l'urgence, le gouvernement a présenté 90 actions et veut mobiliser 600 millions d'euros sur le reste du quinquennat.

    Plan Biodiversité : quelles annonces pour les Outre-mer ?

Préservation des océans, fin des pollutions plastiques et lumineuses, développement de la nature en ville, lutte contre l'étalement urbain et les pesticides...l'exécutif veut une mobilisation générale. "Nous sommes bien décidés à prendre cet enjeu à bras le corps car nous avons constaté l'urgence, qui n'est plus à démontrer", a déclaré le Premier ministre Edouard Philippe dans l'enceinte du Muséum National d'Histoire Naturelle.

"L'Etat doit prendre ses responsabilités mais chacun là où il est, acteurs économiques, collectivités, chaque citoyen, doit se sentir investi d'un enjeu qui conditionne tout ce qu'il y a de l'importance à nos yeux au 21ème siècle", a averti le ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, Nicolas Hulot. "On entre dans une phase décisive, on est sur un seuil étroit de tolérance proche d'un point de rupture et les choses se déterminent dans les années qui viennent".


 

Le gouvernement a présenté ce mercredi son "Plan Biodiversité"
A l'issue du comité interministériel sur la biodiversité, plusieurs ministres ont observé des saisies de l'ONCFS et des douanes (©AD)


 

"Renforcer l'action en faveur de la biodiversité ultramarine"

Le Plan Biodiversité prévoit par exemple le "zéro plastique rejeté dans l’océan d’ici à 2025", avec notamment un retour de la consigne. "Dans un premier temps dans toutes les îles, dans l'Hexagone comme en Outre-mer", a précisé Nicolas Hulot.

Pour les territoires ultramarins, le gouvernement veut également "rentrer dans une démarche de résilience et de restauration des écosystèmes" comme les barrières de corail, les mangroves, les forêts. Dans la stratégie de l'exécutif pour les Outre-mer, on retrouve aussi la création de deux nouvelles réserves naturelles nationales, des plans de protection multi-espèces ou habitats, la mise en place selon la volonté des collectivités d'Agences Régionales de la Biodiversité pour poursuivre la réalisation d'un Atlas communal ou intercommunal. L'AFB doit aussi installer un service "valorisation économique de la biodiversité» d'ici la fin de l'année en Guyane, qui agira dans les autres territoires.  Le gouvernement veut encore parvenir à une "protection absolue" des récifs coralliens "d'ici 2030"

À lire également