Problèmes fiscaux, diminution de budget : les possibles raisons de la démission de Laura Flessel

Par • Mis à jour le 04/09/2018 - 10:56

Laura Flessel a quitté son poste de ministre des sports ce mardi matin (4 septembre 2018). Deux pistes sont évoquées quant à la cause de cette démission surprise.

    Problèmes fiscaux, diminution de budget : les possibles raisons de la démission de Laura Flessel

Dans son communiqué de presse, l'ancienne championne d'escrime a évoqué des raisons personnelles pour justifier sa démission du ministère des sports. Mais son départ pourrait être motivé par d'autres causes.

Dans son édition hebdomadaire à paraître demain, le Canard Enchaîné annonce un article sur les démêlés fiscaux de l'ancienne ministre des sports. Une information également publiée par Mediapart. Selon le journal en ligne "le fisc a récemment saisi la Commission des infractions fiscales (CIF) de Bercy, en vue d’une possible plainte pénale pour fraude, après avoir découvert des manquements déclaratifs de la ministre concernant une société de droit à l’image".

Toujours selon Médiapart, les sommes concernées sont de l'ordre de plusieurs dizaines de milliers d'euros. La société sur laquelle enquête les équipes de Bercy est baptisée Flessel & Co. L'ancienne championne olympique d'escrime détient 87,5% des parts, les parts restantes étant détenues à hauteur de 12,5 % par son mari, Denis Colovic.

L'entourage de l'ex ministre assure que ces problèmes avec le fisc ne sont absolument pas la cause de cette démission.

Un cadrage budgétaire qui ne passe pas

De son côté la rédaction de RMCSports avance une autre hypothèse. "Laura Flessel n’aurait pas accepté la lettre de cadrage reçue vendredi par son ministère, l’informant d’une baisse de 6 % de son budget. Ce même budget avait déjà été diminué de 5% l’an dernier", peut-on lire dans un article publié sur le site d'informations sportives.

Le site met en parallèle la prise de décision de l'ex ministre lundi soir et un entretien qu'elle a eu ce même jour avec le premier ministre Edouard Philippe.

Là encore cette information n'a été confirmée ni par la ministre, ni par son entourage.

A lire également