TRIBUNE - "Nos médias en danger", Catherine Conconne

Par 14/05/2020 - 10:33
01/01/2020 - 00:00

La sénatrice martiniquaise a annoncé ce jeudi qu'elle saisirait de le gouvernement de la situation des médias privés dans les Outre-mer.

    TRIBUNE - "Nos médias en danger", Catherine Conconne

Nos médias en danger


Nos médias ont fait un travail considérable pendant le confinement, s’appliquant à nous informer au mieux, avec des journaux et des directs quotidiens, à donner la parole aux Martiniquais, à démêler les vraies informations des rumeurs… pourtant, la crise du coronavirus les a précipités dans une situation très difficile. 
 
Nos médias privés ont tous fait le choix courageux de l’intérêt général en poursuivant, voire en amplifiant, leur activité pendant le confinement alors qu’ils devaient faire face, au même moment, à un effondrement de plus de 80% de leurs recettes publicitaires dû au confinement. Ces médias ne bénéficient d’aucun financement public et tirent l’essentiel de leurs ressources de la publicité. La crise économique qui s’annonce aura nécessairement un impact sur le marché publicitaire pendant plusieurs mois, ce qui rend, au-delà de la période que nous venons de vivre, leur avenir incertain. 
 
Leur rôle est absolument nécessaire à la vie de notre démocratie, le pluralisme des médias étant l’un de ses piliers les plus précieux.  Je m’apprête donc à saisir le Premier ministre pour demander à la fois des mesures urgentes de soutien à la trésorerie de ces entreprises et des mesures de plus long terme pour accompagner la reprise de ce secteur indispensable à notre société. 


Catherine Conconne
Sénatrice de Martinique

Tags

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.