Il y a 5 ans, Irma dévastait Saint-Martin

Par 06/09/2022 - 11:39 • Mis à jour le 06/09/2022 - 11:30

Au petit matin du 6 septembre 2017, l'île de Saint-Martin est dévastée. Elle vient d'être traversée par l'un des cyclones les plus puissants de l'histoire, Irma.

    Il y a 5 ans, Irma dévastait Saint-Martin

Saint -Martin n'oubliera pas cette nuit du 5 au 6 septembre 2017. Le vent souffle tout sur son passage avec des rafales estimées à plus de 300 km/h dont certaines à 360.

L'ouragan Irma a marqué l'histoire en restant en catégorie 5 durant plus de 72 heures. Un record à l'époque. 

Au petit matin, c'est le choc pour la population. Paysages dévastés comme des champs de bataille, des toitures arrachées, des voitures emportées et renversées. Des câbles électriques jonchent les voies de circulation mêlés à des détritus de toute sorte. La mer est rentrée de plusieurs dizaines de mètre dans les terres.

Irma dégâts

Des maisons et des immeubles sont éventrés. Une partie de la sous-préfecture de Saint-Martin est fortement endommagée. Le bilan humain fait état de 11 morts.

Louis Mussington, président de la collectivité de Saint-Martin, confie son sentiment sur ce souvenir traumatisant

C'est un monstre qui a complètement dévasté l'île de Saint-Martin. C'était un moment horrible. Très traumatisant. Cette date sera gravée à jamais dans la mémoire collective des Saint-Martinois. La population, d'une manière générale a su faire preuve de courage et de solidarité et a repris les choses en main dès le lendemain

Et la reconstruction ?

Cinq ans après, il y a eu des efforts. La solidarité nationale a joué pleinement son rôle. Il y a eu quand même une forme de laxisme de l'équipe en place qui n'avait pas à mon sens compris l'ampleur du désastre. Notre nouvelle mandature a compris que l'heure est grave et qu'il faut justement prendre les bonnes dispositions pour reconstruire les documents structurants qui ont été détruits

À Saint-Barthélémy, ce sont les mêmes avec des bâtiments qui semblent avoir un peu mieux résisté. À l'époque, le phénomène est déjà qualifié de monstre par Michel Magras, sénateur de Saint-Barth.

Irma Saint Barth.jpeg

Le coût total des dommages assurés a été estimé à près de 2 milliards d'euros dans les deux îles.

On estime qu'entre 7000 et 8000 personnes ont quitté définitivement les Îles du Nord après le passage d'Irma.

Tags