Saint-Vincent sous les cendres volcaniques

Par Karl Lorand 09/04/2021 - 14:18
01/01/2020 - 00:00
Saint-Vincent

L'éruption explosive de la Soufrière de Saint-Vincent s'est produite ce vendredi matin à 8 h 41. Un épais nuage de cendres volcaniques s'est abattu sur l'île, notamment dans la zone rouge où les évacuations sont toujours en cours.

    Saint-Vincent sous les cendres volcaniques

C'est sous un épais manteau de cendres que les Saint-Vincentais doivent désormais continuer à vivre. La Soufrière qui montrait des signes d'activités depuis le mois de décembre a fini par exploser.

Depuis hier midi, le gouvernement avait placé l'île située à 170 kilomètres au Sud de la Martinique au niveau de vigilance 3, suivant l'avant des volcanologues. Dans l'après-midi, les scientifiques ont alerté les autorités sur l'imminence d'une éruption explosive.

L'ordre d'évacuation de la partie nord de l'île était donné dans la foulée, jetant la population sur les routes et vers les ports à la tombée de la nuit.

Une évacuation opérée de justesse puisque c'est ce vendredi matin à 8 h 41 que la Soufrière est entrée en éruption.

Un panache volcanique s'est échappé du cratère avant d'atteindre 10 kilomètres de hauteur. Une scène filmée sous plusieurs angles par les habitants.

Depuis, le vent a poussé le nuage de cendres vers l'Est et notamment la Barbade mais les retombées de cendres volcaniques et de pierres à haute température n'ont pas épargné toute l'île de Saint-Vincent.

Cette cendre épaisse et chaude peut être la source de graves difficultés respiratoires. Elle peut également provoquer des irritations de la peau et des yeux. La population est invitée à rester à l'intérieur de son domicile, fermer portes et fenêtres, ne pas utiliser la climatisation, d'utiliser un masque ou un vêtement pour protéger les voies respiratoires et lunettes pour les yeux.

Dans le nord de Saint-Vincent, les évacuations se poursuivent malgré une visibilité très limitée.

Les bateaux assurant les rotations vers le sud de l'île ont de plus en plus de mal à naviguer compte tenu de l'épaisseur de la couche de cendres.

De l'avis des scientifiques de l'Université des West-Indies, l'éruption de ce matin pourrait être suivie de plusieurs événements similaires dans les jours voir les semaines à venir. Il leur est pour l'instant très difficile de prévoir précisément la suite des événements.

Désormais, les îles voisines se préparent à accueillir de possibles réfugiés. Sainte Lucie,Grenade, La Barbade, Antigua et Barbuda ou encore Trinidad-et-Tobago se sont dits prêts à recevoir des réfugiés.

Deux navires de croisière font route vers Saint-Vincent pour procéder aux évacuations. Néanmoins, les pays voisins pourraient accueillir en priorité les personnes vaccinées contre le covid-19.

Tags