Sargasses : une réunion à Paris

Par • Mis à jour le 18/04/2018 - 13:04

Après le dossier chlordécone hier, c'est celui des sargasses qui était au programme d'une rencontre au ministère des Outre-mer ce mercredi.

    Sargasses : une réunion à Paris

 

La réunion avec la ministre des Outre-mer et des représentants du gouvernement ne s'est pas exactement passée comme espéré et les élus sont loin d'en être ressortis satisfaits. Une des raisons : l'absence de Nicolas Hulot, le ministre de la Transition Ecologique et Solidaire étant à la place parti à Nantes pour une réunion avec les zadistes de Notre-Dame-des-Landes. "C'est inadmissible, nous fustigeons et déplorons son absence", a réagi la présidente du conseil départemental de Guadeloupe, Josette Borel-Lincertin, dont l'avis était partagé par l'ensemble des participants dont le président de région Ary Chalus. "Il n'est pas conscient des problèmes que nous vivons, si c'était dans l'Hexagone qu'il y avait un tel problème, je pense qu'il y aurait déjà eu des déplacements !".

"Il n'a pas daigné se joindre à nous alors que nous nous sommes déplacés à Paris, cela nous pose des interrogations, est-ce que si on 'zadifie' nos méthodes, si on les 'Corsifie', on sera davantage pris en considération par ce gouvernement ?", s'est demandé de son côté le député de Martinique Jean-Philippe Nilor.

Au cours de la réunion, plusieurs points ont tout de même été abordés face à la situation d'urgence. Comme une enveloppe d'1,7 millions d'euros annoncée par le gouvernement, jugée insuffisante par les élus même si elle pourrait être augmentée si nécessaire. L'exécutif a également assuré de l'envoi de moyens humains supplémentaires, 100 personnes qui vont être déployées en Guadeloupe et en Martinique dans les tous prochains jours.

Le principe d'une conférence internationale sur les sargasses a enfin été acté mais sans précision pour l'instant.