Assemblée nationale : le chlordécone dans le sang sera dépisté

Par / /

Ce texte a été adopté à une vaste majorité et permettra à tous les guadeloupéens et martiniquais, de pouvoir mesurer le taux présent dans leur organisme, c’est ce que les scientifiques de l’ANSES définissent comme la « chlorédéconémie ».

L’amendement porté par Olivier Serva et Justine Bénin visant à financer une mesure de remboursement du dépistage du taux de chlordécone dans le sang en Guadeloupe et Martinique a été adopté par l’Assemblée Nationale. Cette discussion qui a eu lieu tard dans la soirée ce mardi au sein de l’hémicycle achevait de longues heures de négociation et d’explication aussi bien au sein de la majorité qu’auprès du Gouvernement. Il a permis l’adoption de cet amendement porté lors de la discussion du projet de la loi de finances au Sénat par la sénatrice Victoire Jasmin.

C’est une victoire politique qui vient d’ailleurs concrétiser un engagement de campagne du député Serva. Elle s’inscrit dans le prolongement de la reconnaissance par Emmanuel Macron de la responsabilité de l’Etat dans le scandale sanitaire, environnemental, social et économique de la pollution des terres. Mais également dans le prolongement du rapport de Justine Bénin dans le cadre de la commission d’enquête parlementaire présidée par Serge Letchimy.

Tags

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.