Cas de Covid en crèche : que prévoit le protocole sanitaire ?

Par 10/09/2020 - 14:37
01/01/2020 - 00:00

Alors que certaines structures de la petite enfance sont confrontées à leur tout premier cas de Covid confirmé, que prévoit le protocole sanitaire élaboré par le gouvernement en cas de test PCR positif dans une telle structure ?

    Cas de Covid en crèche : que prévoit le protocole sanitaire ?

Comme dans les écoles, le protocole sanitaire ne prévoit pas de fermeture totale d’une structure de petite enfance avant trois cas confirmés. Et c’est à l’Agence Régionale de Santé de décider des mesures à prendre, en lien avec la direction de la crèche par exemple, et les autorités préfectorales et municipales.

Si un seul cas est détecté dans une structure d’accueil de la petite enfance, que ce soit un agent ou un enfant, la première chose c’est la communication. Parents et direction doivent être informés dans un sens comme dans l’autre, et sans délai. L’enfant ou l’agent doit ensuite être isolé (8 à 10 jours selon la situation pour un enfant, et jusqu’à deux semaines pour un adulte en cas de forme asymptomatique).

Afin d’effectuer d’autres tests de dépistage, et écarter toute éventualité de cluster, il faut identifier les cas contacts, en lien avec le médecin, la plateforme Covid-19 de l’Assurance Maladie ou l’Agence Régionale de Santé selon les modes de garde. Il faut aussi prévenir sans délais les professionnels (y compris les intervenants extérieurs ayant pu être en contact avec le cas confirmé) et les parents des autres enfants pré-identifiés comme contacts à risque potentiels.

Mais l’identité de l’enfant ou du professionnel positif n’est jamais divulguée.

Ensuite le protocole prévoit un grand nettoyage : « tous les espaces fréquentés par le cas confirmé au cours des derniers jours sont aérés, nettoyés et désinfectés, de même que tous les linges et objets (ex. jeux ou jouets) qu’il a pu toucher ».

La suspension de l’accueil des autres enfants et de l’activité des professionnels n’est donc pas automatique. Elle est décidée au cas par cas, selon l’analyse des contacts à risque et des consignes données.

L’Agence Régionale de Santé reste l’interlocuteur principal pour les établissements et les Maisons d’assistants maternels. Et le médecin sera l’interlocuteur d’un assistant maternel ou d’une nounou à domicile.

Si le cas testé positif a développé des symptômes, le retour est possible dès sa guérison.

En cas de fermeture, une nouvelle visite, un nouvel avis ou une nouvelle autorisation du service départemental de la PMI n’est pas nécessaire avant la reprise de l’accueil.

Pour retrouver l'intégralité du protocole sanitaire consacré aux structures de la petite enfance :

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid19-guide_ministeriel-accueil_0-3ans-rentree.pdf

Tags

A lire également