Coivid-19 et compléments alimentaires ne font pas bon ménage

Par 21/04/2020 - 15:56
01/01/2020 - 00:00

L’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) met en garde contre la consommation de compléments alimentaires pouvant perturber la réponse immunitaire.

    Coivid-19 et compléments alimentaires ne font pas bon ménage

L’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) met en garde contre la consommation de compléments alimentaires pouvant perturber la réponse immunitaire. Certains compléments alimentaires contiennent des plantes possédant des propriétés anti-inflammatoires susceptibles d’agir comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Ces plantes sont susceptibles de perturber les défenses naturelles de l’organisme utiles pour lutter contre les infections et, en particulier, contre le COVID-19. Les plantes visées par l’avis de l’Anses sont : le saule, la reine des prés, l’harpagophytum, le curcuma, les échinacées, le bouleau, le peuplier, la réglisse…

Compte tenu de ces travaux, l’Anses recommande :

  • aux personnes consommant ces compléments alimentaires dans un but préventif de suspendre immédiatement la consommation de compléments alimentaires contenant ces plantes dès l’apparition des premiers symptômes du COVID-19.
  • aux personnes consommant ces compléments alimentaires dans le contexte de pathologies inflammatoires chroniques de discuter impérativement avec leur médecin de la pertinence de poursuivre ou non leur consommation.