Les bateaux de plus de 100 personnes interdits en Outre-mer

Par 14/03/2020 - 09:03
01/01/2020 - 00:00

Face à la pandémie de coronavirus, le ministre de la Santé a fait adopter une disposition au Journal officiel ce vendredi pour interdire le mouillage et l'accostage de tous les navires de plus de 100 passagers en Outre-mer.

    Les bateaux de plus de 100 personnes interdits en Outre-mer

Les paquebots de croisière ne seront officiellement plus les bienvenus en Outre-mer. Un arrêté, enregistré vendredi au Journal officiel, stipule que « compte tenu de la situation sanitaire propre au caractère insulaire et de la difficulté majeure pour [nos] systèmes sanitaires en cas de propagation brutale du virus, il y a lieu d'interdire aux navires transportant plus de 100 passagers de faire escale ou de mouiller dans les eaux intérieures et les eaux territoriales des départements et régions d'Outre-mer ».

Cet arrêté survient alors que le Costa Magica, puis le Costa Favolosa, ont enregistré chacun deux cas positifs à leur bord cette semaine. Les navires en circulation dans la zone sont toutefois être pris en charge. Costa a déjà annoncé la fin de sa saison antillaise de manière anticipée.

Tout l’outremer est désormais concerné par le coronavirus puisque Mayotte, dernier territoire épargné a enregistré son premier cas. Il s’agit d’un homme qui revenait de l’Oise, zone de propagation forte du virus.

La Martinique compte désormais sept cas, mais ce chiffre pourrait s'alourdir avec le débarquement des passagers du Favolosa. La Réunion en est à six cas. La Guadeloupe n'en compte pour l'instant qu'un.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.