Un décret encadre désormais la délivrance de Plaquenil

Par 26/03/2020 - 11:57
01/01/2020 - 00:00

Comme l'indique l'AFP, le décret prévoit notamment la limitation de la délivrance du Plaquenil en officine à ses indications médicales strictes. Face à la frénésie autour de la chloroquine, le gouvernement a décidé d'encadrer, via un décret paru ce jeudi, la délivrance de Plaquenil, principal médicament dérivé de l'antipaludique.

    Un décret encadre désormais la délivrance de Plaquenil

Ce médicament à base hydroxychloroquine n'est pas utilisable "dans la prise en charge du Covid-19 en médecine de ville", a souligné l'agence du médicament l'ANSM, alors que ce médicament fait actuellement l'objet d'une demande massive. Le décret prévoit notamment la limitation de la délivrance du Plaquenil en officine à ses indications médicales strictes (polyarthrite rhumatoïde, lupus, et en prévention des lucites allergies au soleil), et l'interdiction de l'exportation des spécialités contenant de l'hydroxychloroquine, mais aussi des médicaments contenant l'association lopinavir/ritonavir, antiviraux eux aussi expérimentés contre le Covid-19. 

Afin de « protéger les patients »

Il s'agit de "protéger" les patients qui en ont besoin et d'"éviter les risques de rupture" de leur traitement à cause d'ordonnances "sans aucune justification", a indiqué le Dr Dominique Martin, directeur général de l'ANSM. Les autorités sanitaires avaient assuré mardi qu'il n'y avait pas de pénurie de médicaments à base de chloroquine, mais des associations de malades chroniques s'alarmaient de retards de livraison, dans la crainte de ne pouvoir poursuivre leur traitement. L'ANSM a en effet été "alertée de difficultés d'accès dans les pharmacies en ville aux traitements Plaquenil" et, dans une moindre mesure, du Kaletra (antiretroviral associant lopinavir/ritonavir) et de son générique.  

Réservé aux établissements de santé 

Le décret confirme aussi, comme annoncé par le ministre de la Santé Olivier Véran, qu'à titre dérogatoire "l'hydroxychloroquine et l'association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d'un médecin aux patients atteints par le Covid-19". Cela doit se faire "dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile". 

 

 

Tags

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.