La Guyane est quasiment paralysée

Par • Mis à jour le 24/03/2017 - 16:14

Depuis le début de semaine, la Guyane est paralysée par un mouvement social qui n'a cessé de prendre de l'ampleur. Tous les établissements scolaires sont fermés, les services municipaux également, les transports sont à l'arrêt et le trafic aérien est très perturbé.

    La Guyane est quasiment paralysée
La Guyane vit des heures compliquées en ce moment. Le territoire est paralysé, les écoles sont fermées, les collectivités également.

Mais que se passe-t-il ? Depuis le début de semaine la Guyane est touchée par un mouvement social qui n'a cessé de prendre de l'ampleur. Un mouvement de colère générale qui mobilise les syndicats, les collectifs de citoyens ou encore les socio professionnels.

Des barrages bloquent les principaux ronds points de Cayenne et sont levés la nuit puis réinstaller vers 4 heures du matin. Ce vendredi matin, onze des vingt-deux communes sont bloquées

Tous les établissements scolaires sont fermés jusqu’à nouvel ordre dans de nombreuses communes. Les collèges et lycées qui accueillaient les élèves ont fermé à la mi-journée.

Les services municipaux sont également fermés, les transports sont à l'arrêt et le trafic aérien est très perturbé. Le vol d'Air France en provenance d'Orly a dû faire demi-tour la veille.

Au cœur des revendications, santé, de la sécurité ou encore le développement économique. Les manifestants ont refusé la proposition de la Ministre de Outremer de négocier à Paris.

La Ministre a par ailleurs pointée du doigt une certaine responsabilité de la Collectivité Territoriale et notamment le pacte d’avenir non signé encore.

Réaction du président de la CTG, Rodolphe Alexandre.



Sullyvan.D avec Natacha Maltaverne