L'appel de détresse du personnel d'Air Antilles

Par Olivia Losbar 01/02/2021 - 11:35
01/01/2020 - 00:00
Guadeloupe

Depuis ce lundi, le personnel d'Air Antilles a entamé un mouvement de grève. Ils dénoncent les conditions de travail devenues très difficiles depuis le début de la crise sanitaire de la covid-19. La direction assure que la mobilisation n'entrainera pas de perturbations sur les vols prévus par la compagnie.

    L'appel de détresse du personnel d'Air Antilles

Le personnel d’Air Antilles a débuté un mouvement de grève ce lundi 1er février. La grève doit durer jusqu’au 3 février. Depuis plusieurs mois la tension règne au sein de l’entreprise. A l’instar des autres compagnies aériennes, Air Antilles a été touchée par les conséquences de la crise sanitaire de la Covid-19.

Les salariés sont soumis au chômage partiel et disent souffrir de ces nouvelles conditions de travail qui auraient, selon eux, eu des conséquences sur leurs salaires. Des salariés qui dénoncent aussi « la non-application des lois et règlements en vigueur par notre direction » qui « n’a de cesse d’entamer le moral des salariés depuis des mois ».

Mais cette situation ne serait pas imputable uniquement à la crise sanitaire : elle perdurerait depuis des années d’après les salariés grévistes de CAIRE, qui parlent «d’un manque constant de communication de la direction vis-à-vis du personnel et ce depuis des années, de nombreux retards quant au versement des salaires, la suppression de leurs congés, la suppression partielle du 13ème mois, les fiches de paies éditées « de manière incertaine et incompréhensible ».

Aujourd’hui, ils réclament des comptes après de nombreuses demandes restées sans réponse et malgré la mise en demeure de l’inspection du travail. Ils précisent avoir émis plusieurs recours auprès des instances et institutions concernées, notamment les DIECCTE de Guadeloupe et de Martinique, avec l’appui des syndicats, juristes et avocats.

Le personnel au sol et navigant a été rejoint par les pilotes de ligne pour réclamer une médiation dans ce conflit. Selon Thierry Bonnardel, délégué du syndicat national des pilotes de ligne, il ne s'agit pas de mettre à mal une entreprise qui connaît déjà des difficultés mais surtout de lancer un appel de détresse. 

Le dialogue est maintenu selon la Direction 

Dans un communiqué paru ce lundi matin, la direction d’Air Antilles indique que ce mouvement ne concerne que 24% des effectifs de la Société. Une mobilisation qui selon elle, n’entraînera aucune perturbation sur le programme de vols. La Direction dit saluer « le courage et la responsabilité de la grande majorité de ses salariés qui accepte le dialogue et l’idée de trouver des solutions pour garantir la pérennité de l’entreprise au travers d'un plan d’économie indispensable à sa survie ».

Dans ce communiqué, elle confirme sa volonté de poursuivre le dialogue engagé mentionnant 22 réunions qui se sont tenues avec le CSE ou les délégués syndicaux depuis le début de la crise. La direction d’Air Antilles assure vouloir « éviter une situation irréversible qui risquerait de remettre en cause la stratégie gagnante qui a fait de notre société la première Compagnie aérienne régionale de la Caraïbe, ainsi que ses 300 emplois directs ».

Tags