Les sur-rémunérations des fonctionnaires Outre-mer épinglées par la Cour des Comptes

Par • Mis à jour le 11/02/2015 - 16:48

Dans son rapport annuel présenté ce mercredi matin, la Cour des Comptes estime que le dispositif des sur-rémunérations est "un inextricable maquis législatif et réglementaire", un système "à bout de souffle".

    Les sur-rémunérations des fonctionnaires Outre-mer épinglées par la Cour des Comptes

Dans son rapport annuel présenté ce mercredi matin, la Cour des Comptes estime que le dispositif des sur-rémunérations est "un inextricable maquis législatif et réglementaire", un système "à bout de souffle". Pour les magistrats, ces compléments de rémunérations qui varient de 40% aux Antilles à plus de 100% dans certaines collectivités du Pacifique ont une efficacité et une pertinence qui doivent être remis en question, d'autant plus que leur coût est important pour l'Etat : 1,18 milliards d'euros estimés en 2012 pour les 91 000 fonctionnaires concernés.

Pour la Cour, les écarts de prix entre l'Outre-mer et l'Hexagone sont largement compensés par le complément de revenus et les conditions de vie Outre-mer se sont aussi améliorées depuis les années 50, ce qui ne justifierait plus de tels écarts. Pour la Cour des Comptes, ces sur-rémunérations ont aussi des effets pervers et des conséquences : sur le budget des collectivités territoriales, qui les versent à leurs agents et elles feraient aussi augmenter le nombre de recours à des contractuels.