"Ma Petite Maison Verte" : le projet éco-responsable et social de deux jeunes martiniquais

Par 25/12/2020 - 02:30
01/01/2020 - 00:00

Anna-Ketsia Plesel et Benjamin Bajal ont fondé il y a un peu plus d'un an leur société en région parisienne. Ils cumulent les prix et doivent bientôt construire des logements étudiants à Evry-Courcouronnes.

    "Ma Petite Maison Verte" : le projet éco-responsable et social de deux jeunes martiniquais
Anna-Ketsia Plesel et Benjamin Bajal, à la tête de "Ma Petite Maison Verte" (©AD)

Si vous n'avez pas encore entendu parler de la société "Ma Petite Maison Verte", retenez bien  son nom ! La start-up, montée par les deux jeunes martiniquais de 26 ans, a fêté son premier anniversaire en novembre dernier. Le concept, c'est Benjamin Bajal qui en a eu l'idée, suite à un reportage télévisé : fabriquer des habitats écologiques et autonomes, à partir de l'IPAC®, matériau innovant et résistant à base de carton recyclé, tout en incluant une dimension sociale puisque sa fabrication est réalisée dans une entreprise nantaise par des personnes en situation de handicap. "C'est ce qui m'a plu tout de suite", explique Anne-Ketsia Plesel, contactée par son ami d'enfance alors qu'elle se trouve encore en Martinique. "J'ai pris un peu de temps de réflexion car il fallait tout quitter mais j'avais vraiment envie de participer à ce projet donc je suis venue", précise-t-elle. Et cette décision a été la bonne puisque lors de la dernière édition du concours "Créatrices d'Avenir", elle en a été la grande lauréate  !


Des logements étudiants à la rentrée 2021


S'ils n'ont pas encore pu construire de prototype -les habitats proposés ont une superficie de 20m² minimum-, les deux entrepreneurs ont déjà signé un beau contrat avec la mairie d'Evry-Courcouronnes. "Nous allons réaliser un projet sur mesure, sur des terrains mis à disposition, environ 13 maisons doivent être construites", détaille Anne-Ketsia. A ses côtés, Benjamin insiste sur l'ampleur de ce que ce futur chantier représente : "Nous avons contacté plusieurs mairies mais Evry-Courcouronnes est la première à avoir osé nous recevoir sérieusement, à nous soutenir et cela malgré le confinement et la situation sanitaire actuelle". Une crise Covid qui ne "leur a pas trop fait de mal" et pendant laquelle ils auront, avec le soutien maintenu de leurs partenaires, eu le temps de mûrir leurs activités et même d'innover en proposant du mobilier.

Ce projet de 'village étudiant' devrait être mené pour la rentrée universitaire 2021. "Nous aimerions un cercle vertueux, que les logements aillent à des jeunes en situation de précarité", précisent les deux associés qui ambitionnent d'étoffer leur équipe qui se compose de quatre personnes pour l'instant, de séduire d'autres collectivités avec leur démarche écologique et sociale et à terme, des particuliers qui sont de plus en plus séduits par ces concepts écologiques.

 

Ecoutez Benjamin Bajal, directeur général de "Ma Petite Maison Verte" au micro de RCI Paris

Ecoutez le reportage sur l'entreprise "Ma Petite Maison Verte", de RCI Paris

Tags