Pétition pour les récifs coralliens de la Martinique : et maintenant ?

Par • Mis à jour le 27/10/2015 - 11:07

Il y a quelques mois, le collectif "Préservons le Patrimoine Naturel de la baie de Fort-de-France" lançait une mobilisation en ligne pour empêcher la "destruction programmée" de 13 hectares de récifs.

    Pétition pour les récifs coralliens de la Martinique : et maintenant ?
L'objectif de 2500 signatures semblait pouvoir être atteint sans problème pour la pétition qui en rassemble actuellement près de 1900. Intitulée "Sauvons les récifs coralliens de la Martinique", elle a été initiée il y a sept mois par le collectif "Préservons le Patrimoine Naturel de la baie de Fort-de-France !", demandant à la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal "l'annulation de toute destruction de coraux et le classement de la Grande Sèche en zone protégée".

Selon le collectif, c'est l'extension du port qui posait problème et pouvait entraîner "le massacre de 13 hectares de récifs coralliens pour s'en servir comme matériaux de construction", "au lieu d'utiliser des matériaux de carrières ou des déchets du BTP". Des espèces rares ou menacées, des remparts naturels contre la houle mais qui protègent aussi les côtes de l'érosion et des inondations étaient mises en danger par un tel projet.

Une mobilisation qui a payé ?

Depuis, la situation a évolué. La première phase des travaux d'extension du site de la Pointe des Grives a été réalisée dans le respect de l'environnement, les équipes techniques utilisant des matériaux en provenance des carrières de Croix Rivail et de La Digue. "Aucun matériau, aucun corail n'a été retiré de la mer", a précisé la direction du port.

Mais pour le collectif aujourd'hui, rien n'est encore gagné. Ses membres affirment être toujours dans l'attente des résultats d'études supplémentaires, prévus au départ pour juin 2015. Deux requêtes en abrogation et annulation ont été déposées.

Aline Druelle