Affaire Dinart-Onesta : les nouvelles révélations qui ébranlent la fédération de handball

Par 19/11/2020 - 12:50
01/01/2020 - 00:00

Le handball français continue de faire couler de l’encre. Des lettres ouvertes publiées sur les réseaux sociaux demandent des comptes au président de la Fédération Française de Handball sur les différentes affaires concernant Didier Dinart, qui ont fait la une de l’actualité ces derniers mois. Les licenciés soutiennent l’ex-sélectionneur de l’équipe de France, et ne comprennent pas le silence de la fédération.

    Affaire Dinart-Onesta : les nouvelles révélations qui ébranlent la fédération de handball
Photo @ Simax Communication / Gilles Morel

Plusieurs lettres ouvertes circulent sur les réseaux sociaux pour certaines depuis le mois de mai. Ces lettres sont adressées au président de la fédération française de handball Joël Delplanque. Les auteurs de ces lettres s'étonnent qu’à ce jour, aucune réponse n’ait été donnée. Les questions abordées visent plusieurs affaires concernant Didier Dinart.

Parmi les questions, il y a celles autour de son limogeage en tant que sélectionneur de l’équipe de France. Souvenez-vous après l’euro catastrophique des bleus en janvier dernier, le Guadeloupéen a été écarté d’une manière peu conventionnelle et pour le moins abrupte, après plus de 3 ans de bons et loyaux services, alors qu’il avait reçu, quelques jours plus tôt, le soutien du Directeur Technique Nationale, Philippe Bana, devant la presse. Expliquant que ce, n’était pas dans le mode de fonctionnement de la FFHB de se séparer des sélectionneurs après un échec. Ce qui interroge c’est le changement de position aussi soudain qu’inexpliqué de l’ancien DTN.

Dans cette lettre, Il est également souligné la méthode employée pour annoncer au sélectionneur son éviction, de la bouche de son adjoint de l’époque, Guillaume Gille, qui a remplacé le Guadeloupéen. Là encore le dysfonctionnement au niveau communication interne et cadre de fonctionnement interpelle, surtout que selon le journal « Midi libre », Philippe Bana, alors en campagne, avait déjà promis un poste à Guillaume Gille en cas de victoire de sa liste à la présidence de la fédé. Autre interrogation dans ce courrier, celle-ci concerne la dédicace de Claude Onesta de son livre faite à Didier Dinart.

On apprend que le dossier de la dédicace était sur le bureau du président de la fédération depuis le mois de mai dernier. Une information confirmée par Claude Onesta dans une interview sur RMC, alors que ce dossier sorti en septembre dernier n’a pas été traité par la fédération. Là, ce silence encore interpelle sur le fonctionnement en interne de la FFHB y compris le fonctionnement du président. 

Des faux en écriture 

Une autre affaire peut-être plus grave, est également évoquée dans une des lettres ouvertes. Il s'agirait d’une affaire de faux en écriture, à savoir des signatures aux contrats de travail de Didier Dinart. Les avenants de son contrat de 2013 datant du 4 octobre 2018 et 4 juin 2019 ont bien été signés, mais pas par l’ancien handballeur. Trois signatures différentes apparaissent sur les contrats. Qui a signé ces avenants? Qui a pu s’autoriser à signer à la place de Didier Dinart un document officiel ? Ces questions ont été soulevées en interne lors d’un comité de direction.

Là encore les documents officiels et l’authenticité de sa signature à travers son passeport ont été portés à la connaissance du président et de la direction de la FFHB en mai dernier, sans aucune action ou réaction ou encore que des échanges avec les personnes concernées aient été engagées. Les licenciés du handball attendent donc des réponses de la part du président Joël Delplanque mais aussi des candidats à la présidence. Les amoureux du handball auront donc ce vendredi les yeux tournés vers la maison du handball où se tiendra un grand débat public entre les candidats. Avec l’espoir pour les licenciés d'obtenir enfin les réponses à leurs questions.

A noter l’absence de visibilité de l’Outre-mer dans les débats quand on sait que de nombreux ultramarins comme Jackson Richardson, Olivier Girault ,actuel candidat, Daniel Narcisse, Joël Abati, ou encore Éric Amalou ont apporté beaucoup à l’équipe de France.

Jackson Richardson qui explique que la FFHB n'a jamais eu d'égard pour lui.

 

Le débat se tiendra à 13h30 heure locale. Il sera retransmis en direct sur le youtube de la fédération et sur sa page.

 

L'appel à la démission d'Onesta 

Le mois dernier, le CREFOM, le Conseil Représentatif des Français d'Outremer a appelé à la démission de Claude Onesta, qui est désormais le manager de la Haute performance des équipes de France. Daniel Dalin, le président ne s'était jamais exprimé publiquement sur l'affaire hormis ce communiqué. Il a choisi de s'exprimer sur RCI. Pour lui, cette démission est une question de justice morale. L'absence de réaction de l'Etat dans cette affaire est une erreur grave selon le président du CREFOM à l'aube des Jeux Olympiques qui se tiendront à Saint-Denis, département marqué par la diversité de sa population. 

 

Tags