JO 2024 : le CREPS retenu comme centre de préparation pour les athlètes

Par 06/10/2020 - 15:51
01/01/2020 - 00:00

Le centres de ressources, d'expertise et de performance sportives des Antilles-Guyane avait candidaté pour devenir centre de préparation pour les Jeux Olympiques dans 29 disciplines. 20 ont reçu l'avis favorable des délégations olympiques et paralympiques internationales. Une satisfaction pour Ary Chalus le président de Région et la direction du CREPS.

    JO 2024 : le CREPS retenu comme centre de préparation pour les athlètes

Sur les 29 disciplines pour lesquelles le Creps AntillesGuyane a candidaté, 20 ont reçu un avis favorable et pourront accueillir les délégations olympiques et paralympiques internationales.

Ce lundi, la Région Guadeloupe a exprimé sa satisfaction après cette annonce. La collectivité régionale y voit une reconnaissance du travail engagé pour le développement du sport de haut-niveau aux Antilles-Guyane. La Région assure qu'elle va poursuivre son engagement dans la réhabilitation et l’aménagement d’équipements sportifs sur l’ensemble du territoire, afin de donner aux sportifs guadeloupéens la possibilité d’accéder à des outils de haute performance.

Une montée en gamme

La collectivité avait procédé à des travaux pour pallier la vétusté des équipements du centre et permettre la montée en gamme de plusieurs équipements parmi lesquels la piscine, le gymnase, la piste connectée d’athlétisme. Des travaux qui se poursuivent avec la construction d'une nouvelle salle d’escrime et la réfection prochaine du terrain synthétique de football.

Il s'agit selon la collectivité régionale de favoriser le développement et la formation sportive de haut niveau sur le territoire et permettre aux jeunes de se confronter et se révéler face à des pointures caribéennes et internationales.

Une reconnaissance du travail accompli

Pour Ericka Mérion, présidente du Conseil d'administration du CREPS Antilles-Guyane, cette annonce est «  une très bonne chose et cela renforce l’ancrage du Creps pour la haute performance. » «  Avec la nouvelle piste connectée d’athlétisme et la salle d’escrime, cela vient valider une démarche plus ambitieuse de la structure qui sera en capacité de recevoir des équipes olympiques de France et de la Caraïbe. Tout ceci est bon pour le Creps et c’est bon pour la Guadeloupe. » précise Ericka Mérion.

Les réactions n'ont pas manqué dans le milieu du sport local. Antoine Chérubin, ancien président du CREPS qui a longtemps oeuvré pour le développement d'une culture de l'excellence sportive, y voit lui aussi une reconnaissance méritée « d’un établissement qui a tout donné à la France et a été le creuset du sport antillo-guyanais. » «  C’est la juste reconnaissance d’un travail titanesque qu’ont réalisé toutes celles et ceux qui étaient sur cette piste avec des moyens ridicules au début. » déclare Antoine Chérubin.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.