Polémique Griezmann : "Malvenu, c’est certain. Mal intentionné, je ne crois pas" pour Laura Flessel

Par • Mis à jour le 18/12/2017 - 14:32

La ministre des Sports a réagi dans un communiqué au tollé suscité par le joueur de football, après avoir publié une photo de lui grimé en joueur noir des Harlem Globetrotters.

    Polémique Griezmann : "Malvenu, c’est certain. Mal intentionné, je ne crois pas" pour Laura Flessel

"La lutte contre toute forme de discrimination dans le sport, et en particulier le racisme, est une grande priorité de mon ministère. Le sport est un vecteur de cohésion, pas d’exclusion. Tout ce qui peut s’apparenter à du racisme est à condamner de la manière la plus ferme", explique le ministère ce lundi, après avoir été interpellé par le Conseil Représentatif des Associations Noires, lui demandant de condamner la photo d'Antoine Griezmann.

"Je sais combien ce grand joueur est attaché à des valeurs d’humanisme et d’ouverture, et engagé dans la lutte contre les discriminations. En aucune manière je ne peux imaginer que ce tweet, dont il s’est ensuite excusé, était mal intentionné. Malvenu, c’est certain. Mal intentionné, je ne crois pas", précise Laura Flessel.

Un site internet et une loi ?

Du côté du CRAN, son président Louis-Georges TIN estime que cette réaction "ne convient qu'à moitié" et qu'il faudrait "des symboles forts". "En effet, ce n'est certainement pas intentionnel mais c'est aussi ce qu'on appelle le racisme aussi car souvent le racisme est basé sur l'ignorance", a-t-il précisé à RCI Paris. Et d'ajouter, estimant qu'une quinzaine de situations similaires se sont produites depuis un an : "Le blackface a été reconnu raciste par le Défenseur des droits, il y a une jurisprudence constante là-dessus".

Le CRAN travaille à la mise en ligne d'un site internet sur le sujet pour "informer les gens" et voudrait même en France une loi contre le blackface "pour clarifier les choses" et lever toute ambiguïté.