Comment donner un nouvel élan à la coopération régionale ?

Par • Mis à jour le 16/11/2017 - 14:54

La Guadeloupe accueille les 16 et 17 novembre 2017, la XIIIème Conférence sur la Coopération Régionale aux Antilles-Guyane. Elle s'intitule : "un nouvel élan pour la coopération régionale". La Conférence réunie des élus de Guadeloupe, Martinique, Guyane et des Îles du Nord. La volonté affichée par les collectivités françaises de la grande région est d'interagir de leur propre initiative avec les pays voisins.

    Comment donner un nouvel élan à la coopération régionale ?

La Guadeloupe accueille à compter de jeudi la XIIIème Conférence sur la Coopération  Régionale Antilles-Guyane  pendant deux jours. L'ouverture s'est déroulée ce jeudi matin au siège du Crédit Agricole à Petit-Pérou aux Abymes. Les élus des Antilles-Guyane et des Îles du Nord, les ambassadeurs de France dans les pays voisins mais aussi l'ensemble des acteurs de la coopération régionale dans la Caraïbe participent à cette conférence. Elle est organisée par le Ministère de l'Europe et des Affaires Etrangères.

 

"Un nouvel élan"

Les élus des différentes collectivités françaises ont insisté ce matin lors des allocutions d'ouverture, sur la volonté d'agir aujourd'hui pour une 'vraie' coopération régionale ! En substance, il est temps que la Martinique, la Guyane, les Îles du Nord et la Guadeloupe puissent établir directement des relations avec les pays voisins. Pour cela, la législation doit évoluer. Selon le Président de la Conférence, l'Ambassadeur de zone Jean-Bernard Nilam, le contexte politique s'y prêterait. En effet, la France a un nouveau Président et un nouveau gouvernement qui pourrait favoriser ce développement des relations entre les partenaires de la grande région. 

Les collectivités françaises doivent renforcées leurs liens avec les pays voisins sur des thématiques essentielles; au-delà du simple volet économique et le développement des entreprises. Cela concerne aussi la lutte contre le réchauffement climatique (ouragans et autres catastrophes naturelles), la prévention et la lutte contre les épidémies ou la sécurité et la lutte contre les trafiques en tout genre. Les participants se retrouveront autour de tables-ronde pendant deux jours comme l’ouverture à l’internationale, le développement d’une stratégie régionale sur la formation ou encore le changement climatique. La notion de coopération régionale 'renforcée' reviendra durant les discussions. Et parmi les projets à mettre en place dans la Caraïbe : un projet sur la base du programme européen Erasmus. Enfin, une demi-journée sera consacrée à des rencontres entre les ambassadeurs et les entrepreneurs.