Covid-19 : l'achat de passeport en plein essor, notamment aux Caraïbes

Par 05/08/2020 - 08:00
01/01/2020 - 00:00

Face à la crise sanitaire, le marché de la citoyenneté tourne à plein régime. Une enquête du journal Le Monde révèle que ce business connaît une croissance forte dans l'objectif d'échapper aux contraintes de la pandémie. La région Caraïbe fait partie des destinations prisées.

    Covid-19 : l'achat de passeport en plein essor, notamment aux Caraïbes

Si l'économie tourne au ralenti en ces temps de crise sanitaire, il y a un marché qui est en plein essor, celui des passeports. Il n'y a rien d'illégal dans tout cela, puisqu'il est possible d'obtenir ce document officiel dans certains pays en échange d'un investissement local. 

En ce moment, il existe des raisons pour vouloir une deuxième nationalité, comme échapper à des systèmes de santé défaillants, éviter les contraintes imposées dans son pays ou encore aller passer la crise dans un endroit paradisiaque et là, les Caraïbes ont des arguments à faire valoir.

Il faut dire que dans ce marché juteux des passeports, la Grande région n'est pas un petit joueur, puisque Saint Kitts-et-Nevis a été le premier pays à proposer du cash contre le petit livret en 1984, afin de soutenir son économie. Aujourd'hui, la vente de passeport fait couler plus de 20 milliards d'euros par an en moyenne et selon Le Monde, le secteur a connu un boom de 42 % en 2020.

Une affaire de gros sous

Autour de nous, les programmes sont multiples et se font souvent par la forme d'investissements dans des fonds de développement. Pour 90 000 euros, Antigua-et-Barbuda vous ouvre ses portes par exemple. À St-Kitts-et-Nevis, c'est minimum 136 000 euros, mais il existe sur place des offres plus familiales, environ 255 000 euros pour un bénéficiaire et trois ayant droits.

À Ste Lucie pour un peu plus de 210 000 euros d'achat d'obligations à taux zéro, un passeport acheté donne droit à un passeport offert. Entre la Guadeloupe et la Martinique, la Dominique propose aussi des programmes de Citoyenneté par investissement, contre 200 000 dollars pour un achat immobilier et à partir de 100 000 dollars pour une participation dans un fonds d'État national.

Tout cela reste une affaire de gros sous évidemment, mais pour les plus petits budgets, la Barbade vient de créer son visa d'un an pour télé-travailler au soleil. Il faut compter environ 1700 euros pour une personne seule et un peu plus de 2500 euros pour une famille.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.