Une dizaine de nouveaux lamantins attendus en Guadeloupe

Par • Mis à jour le 02/02/2018 - 06:04

Une délégation du Parc National de Guadeloupe, accompagnée par des experts du Ministère de la Transition écologique et solidaire se trouvent en ce moment au Mexique. Ils sont en pourparlers avec le gouvernement du pays. A la clé, la venue en Guadeloupe d’une dizaine de nouveaux lamantins.

    Une dizaine de nouveaux lamantins attendus en Guadeloupe

Kai ne sera peut être bientôt plus le seul lamantin de Guadeloupe. Après des mois de négociations entre le Parc National de Guadeloupe et le Mexique, un protocole devrait être signé dans les semaines qui viennent. Il permettrait la venue en Guadeloupe d’une dizaine de nouveaux lamantins.

A la demande du Ministre Nicolas Hulot, une délégation guadeloupéenne est en ce moment au Mexique. Elle est accompagnée par deux experts du Ministère de la Transition écologique et solidaire. Il s’agit de pourparlers diplomatiques entre les deux pays, qui dépassent de fait, le champ de compétences du Parc National.

C’est un projet de longue date qui pourrait donc aboutir en 2018

Une première rencontre avait déjà eu lieu il y a 6 ans, au siège de l’ONU. Des pourparlers qui ont réellement débuté lors de la COP 21, à Paris, avec l’ouverture de négociations entre le Parc National de Guadeloupe et les représentants mexicains. Il s’agirait à terme d’établir une coopération entre la Guadeloupe et le Mexique. Le pays d’Amérique centrale fournissant les animaux et l’archipel, une expertise et un savoir-faire scientifique.

Le Mexique devrait être en mesure de fournir 5 à 15 animaux marins

Des lamantins nés et élevés en milieu naturel, contrairement aux spécimens venus de Singapour, ce qui permettrait une meilleure adaptation de ces animaux dans les eaux guadeloupéennes. Ce programme de coopération entrerait dans le cadre du programme Life et serait donc financé par les fonds européens. Le tout premier mis en place dans l’archipel. Après cette visite de cinq jours au Mexique, les experts du Ministère se rendront en Guadeloupe afin d’évaluer les capacités d’accueil de l’archipel, avant de rejoindre Paris où ils rapporteront leurs conclusions au Ministre de la Transition écologique et Solidaire, Nicolas Hulot.

Kai va mieux

 

d

 

Le lamantin Kai, lui, se porte mieux. Selon le président du Parc National, Ferdy Louisy, son état de santé serait stable. L’animal reste toutefois sous l’étroite surveillance d’un vétérinaire américain.