Carton plein pour le Mas Matin, entre unité et défoulement

Par 07/02/2016 - 17:43 • Mis à jour le 07/02/2016 - 17:43

Les rues de Pointe-à-Pitre et du Gosier ont vibré au son du Mas Matin samedi. A l'invitation du Point d'Interrogation, les group a po se sont réunis pour donner corps au mas a kongo et au mas karayib.

    Carton plein pour le Mas Matin, entre unité et défoulement
(VIDEO)

S'il y a une tradition à ne pas manquer lors de la saison carnavalesque, c'est le Mas Matin. Et oui ! Ce mas est devenu une véritable TRA-DI-TION. Le samedi précédent les jours gras, à l'initiative du Point d'Interrogation, les group a po s'unissent pour donner lieu à ce grand déboulé ouvert à tous.

A Chauvel, quartier central du Point et des autres, dès 9 heures le samedi 6 février 2016, les membres des group a po et les carnavaliers d'un jour sont venus s'enduire le corps de roukou et de gwo siwo. Une expérience singulière où anonymes, personnalités artistiques (Rony Théophile, Philippe Calodat), jeunes, moins jeunes et quelques touristes se rencontrent pour donner corps au mas a kongo et au mas karayib de Pointe-à-Pitre au Gosier.