Cinéastes guadeloupéens faites connaitre votre histoire, dixit Richard Gant

Par • Mis à jour le 03/02/2017 - 17:49

Richard Gant invité d'honneur du FEMI s'est adressé aux jeunes cinéastes guadeloupéens, ce jeudi 2 février 2017, lors d'une conférence de presse. Selon lui, notre histoire et notre culture doit être racontée et partagée à travers l'écriture de film.

    Cinéastes guadeloupéens faites connaitre votre histoire, dixit Richard Gant
Everybody has a story, l'acteur américain Richard Gant a rappelé avec ces quelques mots la règle d'or du cinéma américain. Celle qui a fait son succès.

Celle qui consiste à raconter ce moi,
à conter ce nous
et à faire rayonner la culture d'un peuple.

Invité d'honneur du FEMI, Richard Gant s'est livré, ce jeudi 2 février 2017, au jeu de la conférence de presse sans faux-semblants.

Quelques fois ses propos ont été durs à entendre. D'une voix de stentors, l'acteur n'a cessé d'encourager les jeunes guadeloupéens à prendre leur plume, disant sans détours qu'aux Etats-Unis, on ne connait pas l'histoire guadeloupéenne.

Ecrire devient dès lors une nécessité, selon lui.

"On ne connait pas vos leaders, vos héros !", a-t-il lâché devant le parterre de journalistes.

Connu pour ses seconds rôles dans des films comme "Rocky 5", "Godzilla" et "Professeur Foldingue", Richard Gant assure qu'aujourd'hui l'industrie du cinéma américain est prête à accueillir des réalisateurs venant de tous les horizons. Il invite les afro-descendants à profiter de cette nouvelle direction pour échanger et partager leur culture avec la production de film.

Hollywood s'ouvre-t-elle à un cinéma moins commercial, moins mainstream ? Rien n'est moins sûr.

A.E