Changer d'île

Festival de Gwo Ka: un manque de moyens criant

Par Stéphanie Sérac / RCI.FM / 10/07/2019 - 17:25

32è édition et toujours pas de modèle économique viable pour le festival de Gwo Ka. L'entrée est libre et gratuite, les musiciens ne sont pas rémunérés, à peine défrayés. Un festival qui vivote alors qu'il défend un patrimoine inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Initié en 1987 par Félix Cotellon, 32 ans après, le festival de Gwo Ka, perdure tant bien que mal à Sainte-Anne. Les musiciens ne sont pas rémunérés, à peine défrayés. Une couverture médiatique. Sony Troupé, musicien réputé, en est même arrivé à faire venir des amis à ses frais pour qu'ils se produisent sur la scène du festival. Indice flagrant: le budget qui représente à peine 80 000 euros selon l'organisation alors qu'il y aurait besoin de 200 000 euros. Le reportage de Stéphanie Sérac 

 

Cagnotte HelloAsso 

L'organisation déplore le manque de soutien des collectivités.  Un appel au soutien populaire a été lancé sur la plateforme HelloAsso. Pour l'instant, 1430 euros ont été récoltés auprès de 30 donateurs. Il reste 21 jours. L'objectif affiché sur la page est d'atteindre 3000 euros. Des sommes dérisoires en ce qui concerne l'organisation d'un festival de cette envergure. Toute une réflexion reste à mener sur ce festival qui au bout de 32 ans ne peut toujours pas rémunérer des artistes dont il affirme défendre le travail et le savoir-faire, au risque de s'essouffler. 

 

 

En images



A lire également

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.