Le Festival Écritures des Amériques célèbre ses vingt ans

Par • Mis à jour le 19/11/2019 - 05:00

Après la Martinique, le festival Écritures des Amériques se poursuit en Guadeloupe. La manifestation créée il y a 20 ans par l'écrivain Maryse Condé et l'industriel Amédée Huyghues Despointes permettra cette année encore au grand public de rencontrer des auteurs de renom .

    Le  Festival Écritures des Amériques célèbre ses vingt ans

Le Festival écritures des Amériques a débuté ce lundi en Guadeloupe après une escale en Martinique, la semaine dernière. La manifestation littéraire existe depuis maintenant 20 ans, créée en 2000 par le Prix Nobel de Littérature guadeloupéen, Maryse Condé et l’industriel Amédée Huyghues Despointes. Cette année encore, des auteurs venus de tous horizons viendront à la rencontre du grand public et des scolaires.

Selon Marie-Chantal Franciette, membre de l’association « Prix des Amériques insulaires et de la Guyane » qui organise le Festival, la manifestation veut se démocratiser. L'objectif est de permettre au grand public de découvrir des oeuvres diverses, de s'entretenir avec des auteurs de renom.De nombreuses conférences, des ateliers d'écriture, des lectures seront organisés dans divers lieux de l'archipel et dans les Iles du Nord.

 Qui sommes nous, nous caribéens ? 

Parmi, les auteurs invités cette année, on trouve Douglas Kennedy, Miguel Bonnefoy, David Foenkinos, Viktor Lazlo, Mackenzy Orcel, Gael Octavia, Leonor de Recondo, Véronique Onaldé, Gary Victor, Mayra Santos-Febres et Ali Zamir.

 L’écrivain colombien, Santiago Gamboa. L'auteur de polars se dit interpellé par la vision de la Caraïbe des antillais. Lors de ces différents voyages dans la région, il a été surpris de constater que les caribéens ne se considéraient pas comme appartenant à l'Amérique Latine. Selon Santiago Gamboa, il y a pourtant un lien évident entre les îles et le continent. 

Pour Gael Octavia, auteure d’origine martiniquaise, il est important pour nos jeunes de découvrir la richesse de la culture de leur bassin régional et  se l’approprier. Il faut leur présenter des auteurs qui leur ressemblent, à qui ils peuvent s'identifier et leur montrer qu’eux aussi peuvent raconter leur histoire. 

Tags