Le chantier de l'Artchipel à Basse-Terre se poursuit

Par 12/05/2022 - 14:05 • Mis à jour le 12/05/2022 - 14:04

Avec 2,6 millions d'euros, le chantier de l'Artchipel se poursuit. Il entre dans sa 2e phase. Après l'étanchéité, place désormais à la rénovation de toutes les salles.

    Le chantier de l'Artchipel à Basse-Terre se poursuit

2,6 millions d'euros d'investissements équitablement partagés entre l’État grâce au Plan de Relance et le Conseil Départemental à hauteur de 1,3 million d'euros pour chacun. C'est le prix à payer pour le temple de la Culture guadeloupéenne qui entre dans sa 27e année et qui doit faire face à ses obligations dont la gestion, notamment, d'un budget annuel de 2,6 millions d'euros dont 30% de recettes et 70% de subventions.

Alexandre ROCHATTE, le Préfet de Région qui a signé ce matin sur place cet engagement de l’État a souligné au micro de Pierre EMMANUEL toute l'importance qu'il y avait de préserver la Scène Nationale :

Artchipel

Pour Gérard POUMAROUX, il était essentiel que le chantier de l'Artchipel n'arrête pas l'activité de la Scène Nationale. Il a fallu trouver une harmonie pour composer entre la gestion des deux et permettre à la culture de continuer d'exister en attendant de pouvoir mieux rayonner dans de meilleures conditions de pratique.
Le Directeur de l'Artchipel :

Artchipel

Depuis quelques semaines, c'est Michel MADO, le conseiller départemental, Président de la Commission Culture au Département, qui préside le Conseil d'Administration de l'Artchipel. Une responsabilité prise au sein d'une nouvelle équipe qui s'est donnée comme priorité de tout mettre en œuvre pour que d'ici 6 mois maximum l'Artchipel retrouve tout son éclat et son rythme de croisière :

 

Tags