Stromae a mis le feu au Stade des Abymes

Par • Mis à jour le 23/04/2015 - 13:45

La Guadeloupe a accueilli hier soir avec entousiasme le concert de Stromae qui s'est déroulé au Stade des Abymes. Un spectacle de qualité pour un public conquis.

    Stromae a mis le feu au Stade des Abymes
Ou t’es Gwada ou t’es ? Les Guadeloupéens étaient au concert de l’année où émotion et dérision ont été au rendez-vous. Plus de 10 000 personnes ont assisté au concert unique de Stromae mercredi 22 avril au stade des Abymes. Un public familial, qui comptait beaucoup d’enfants. "J'ai dansé, j'ai écouté et c'était super. J'ai adoré et je remercie beaucoup Stromae", a affirmé une petite fillle. Et le chanteur a même revisité un air de zouk pour saluer la Guadeloupe à la fin du spectacle. De quoi ravir les fans."Super show, lumières, spectacle, mise en scène, voix, il a personnalisé pour la Guadeloupe enfin c'est un très grand artiste on n’a pas été déçu" a confié un spectactateur à la fin de l’événement.


Un public attentif

A vrai dire, le chanteur s’est tenir en haleine avec quelques blagues de haut niveau… On citera et pour ne citer qu’elle "Pourquoi les Antillais ne sont pas méchant, parce qu’ils sont Zentils" a-t-il lâché. Plus sérieusement, la mise en scène théâtrale et les excellentes chansons de Paul Van Haver (de son vrai nom) ont apporté un lot d’émotions au cours de cette soirée. Et comme toute les fois où il chante le titre Formidable, l’artiste a été juste et s’est donné à une interprétation sans faux-semblants. Le public est bouleversé, Stromae est acclamé. Les Guadeloupéens ont, également, apporté une attention particulière à des titres moins connus de l’album Racine Carrée. Avec la chanson Ave Cesaria un hommage a été rendu à la diva aux pieds nues, Cesaria Evora. Le titre Quand C’est, rappelant avec force les ravages de la maladie (le cancer) a submergé le public et a fait l’unanimité.


Le jeu du chanteur

Les qualités d’interprète de Stromae se sont confirmées au Stade des Abymes. Le double jeu du chanteur sur la chanson Tous les mêmes a mis le feu. Tout y était le costume, le rouge à lèvre, les boucles d’oreilles. L’artiste a renouvelé le coup en interprétant Papaoutai. Corps immobile, visage figée, réalité ou vidéo clip on s’y tromperait.


Anaëlle Edom