Une fin de neuvaine du Carmel en apothéose

Par • Mis à jour le 17/07/2018 - 12:21

Toujours aussi populaire, la traditionnelle neuvaine du Carmel s'est achevée lundi soir, en apothéose. Pendant 9 jours let 9 nuits, le quartier du Carmel était en fête. Des centaines de pèlerins, chaque jour, ont assisté aux messes du matin et du soir et se sont rendus à la grotte comme au calvaire, pour être ensemble, communier, se recueillir, se souvenir et vivre en silence et en paix avec les autres et avec soi-même des moments de sa vie, parfois tristes, parfois heureux.

    Une fin de neuvaine du Carmel en apothéose
Paroissiens d'un jour ou de toujours, sans retenue mais sans excès, ils ont partagés, souvent en famille, parfois en couple, ou encore avec les enfants ou seuls. Des moments de partage, mais aussi de solitude, que l'on recherche ou que l'on a besoin pour son propre équilibre et sa propre existence.
 
Ce soir, ils seront encore des centaines à marcher, chanter, prier lors d'une procession qui partira du Carmel vers 18h30, pour sillonner les rues du quartier puis descendre par le boulevard face au Conseil Départemental, la prison et le palais de justice avant de remonter en direction du lycée Gerville Réache, passer devant la place de Carmes et rejoindre une église du Carmel chère aux Karmélos et à tous les pèlerins de Guadeloupe qui y sont passés, au moins une fois de leur vie.
 
Deux heures pour marcher, suivies de deux heures pour prier. Il fallait être costaud et motivé, mais aussi et surtout, avoir la foi pour tenir le rythme et la durée. Plusieurs centaines de pèlerins, venus en famille, en couple ou seuls ont participé à ce moment de partage et du vivre ensemble en Eglise de Dieu.
 
L'évêque de Guadeloupe, Monseigneur Jean-Yves Riocreux :