50% du territoire est composé de forêt: l'ONF appelle à sa protection

Par 07/04/2019 - 11:37 • Mis à jour le 07/04/2019 - 11:37

A la suite de plusieurs actes survenus ces dernières semaines qui visaient à s'approprier illégalement des espaces forestiers, l'ONF, l'Office National des Forêts en Guadeloupe met en garde la population sur ces exploitations frauduleuses. Explications.

    50% du territoire est composé de forêt: l'ONF appelle à sa protection

50% du territoire guadeloupéen est composé de forêt…

Et c’est dans ce contexte que l’ONF, l’Office National des Forêts souhaite mettre en garde contre l’appropriation illégale de ces espaces forestiers. Une réunion s’est d’ailleurs tenue la semaine dernière en préfecture pour interpeller la population sur ces exploitations frauduleuses.

C’est aussi pour cela que l’ONF, les services de l’Etat et le Conseil Départemental qui détiennent une partie de ces terres mettent en garde la population par voie de communiqué.

Jean-Louis Pestour, Directeur Régional des Forêts en Guadeloupe revient sur les raisons pour lesquelles la forêt doit être protégée. Détruire nos forêts, c’est défricher des espaces boisés, aggraver les risques d’érosion, d’éboulement, d’appauvrissement et d’instabilité des sols.  Jean-Louis Pestour répond au téléphone de Laura Latchan.

EXPLOITATION ILLÉGALE DE LA FORET : UNE PRATIQUE PUNIE PAR LA LOI

Le code forestier punit de 3 750€ d’amende par hectare touché le fait de détruire des parties boisées d’une forêt relevant du régime forestier. Enfin, toujours selon le code forestier, la coupe ou l’enlèvement d’arbres ayant au cœur moins 20 centimètres de circonférence est assimilé à du vol et est passible d’emprisonnement. Toutes celles et ceux qui tendraient à s’affranchir de ces interdictions devront répondre de leurs actes devant la justice.