Agriculture : des alternatives pour réduire les déchets plastiques

Par • Mis à jour le 05/07/2019 - 12:11

La chambre d'agriculture de Guadeloupe et le comité français des plastiques agricoles (CPA) ont présenté les résultats partiels de deux projets pilotes pour remplacer les paillages en plastique ce jeudi et ce vendredi, sur des parcelles de Saint-François et Goyave. Les films biodégradables et le papier seraient des alternatives fiables et efficaces.

    Agriculture : des alternatives pour réduire les déchets plastiques
Produire en polluant moins, c'est l'objectif de ces deux projets pilotes menés sur des parcelles de melon, d'ananas, de tomates et de pastèques depuis 2017. L'enjeu est d'importance quand on sait que ces cultures génèrent 600 tonnes de déchets par an et qu'il n'existe pas de filière de recyclage dans l'archipel. "Ce sont des déchets qui partent à l'enfouissement à Sainte-Rose. Il n'existe pas de filière ici, ni même dans la Caraïbe. C'est tout l'intérêt de ce paillage bio, puisqu'il permettra d'éviter d'avoir ces quantités de déchets à traiter en fin de vie", explique Stéphane Tadi, conseiller en environnement à la chambre et porteur de ces deux projets.
 

 
Six parcelles ont accueilli ces tests en Guadeloupe et les résultats sont prometteurs, au moins en termes de quantité. "Pour nous c'est important de trouver des alternatives au plastique. C'est la troisième année qu'on participe, on a fait des comptages de fruits et on a les mêmes résultats", indique Alain Kichenassamy, l'un des agriculteurs qui a participé à ces essais.
 

 
Selon les relevés scientifiques réalisés par l'INRA, grâce à des stations de contrôle installées dans les champs, ces paillages alternatifs ont même des effets bénéfiques sur les cultures. "On va avoir des plantes plus résistantes. Elles vont avoir un meilleur système racinaire et elles vont aller puiser l'eau et les nutriments plus en profondeur, du coup il y aura moins besoin d'apports en eau et en fertilisants", détaille Régis Tournebize, ingénieur à l'INRA.
 

 
Malgré un faible nombre d'agriculteurs présents lors de la visite de jeudi, à Saint-François, la chambre d'agriculture compte sur les coopératives pour diffuser ces résultats prometteurs et promouvoir l'utilisation de ces options biodégradables.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.