Air Antilles, des nouveaux avions et de l'ambition

Par • Mis à jour le 06/02/2020 - 16:38

La compagnie Air Antilles a inauguré mercredi l'un de ses deux nouveaux Twin Otter 400 entre la Guadeloupe et la Dominique, RCI était à bord. Ce petit appareil va permettre à terme d'ouvrir de nouvelles destinations dans la Caraïbes.

    Air Antilles, des nouveaux avions et de l'ambition
Le premier Twin Otter d'Air Antilles a fait son vol inaugural vers Canefield.

17 places à bord, une technologie de pointe, l'air conditionné en bonus et des sièges en cuir confortables... C'est ainsi que l'on pourrait résumer ces deux Twin Otter 400, reçus en décembre par la compagnie Air Antilles, qui vont remplacer un des deux anciens Twin Otter 300, qui commençait à vieillir un peu trop. 

 

Pour le reste, ces nouveaux modèles sont totalement identiques aux précédents. La compagnie régionale envisage même d'en acheter un troisième, en conservant un des deux anciens dont elle disposait déjà, ce qui en fera quatre dans sa flotte. Tout l'intérêt de ces appareils est qu'ils permettent d'atterrir sur des petites pistes comme celles de Canefield, à la Dominique.

 

C'est d'ailleurs vers l'aéroport proche de Roseau, le seul pour lequel la compagnie a reçu une autorisation pour l'heure, que s'est fait le vol inaugural ce mercredi 5 février. D'ici peu, les voyages vers Saint-Barthélémy seront également opérés avec ces appareils, avant d'envisager de nouvelles destinations.

Ambitions régionales

Dans le cadre du partenariat CaribSky, qui lie Air Antilles à Win Air et la Liat, l'opérateur guadeloupéen propose déjà 25 destinations dans la région, ce qui en fait la compagnie régionale française la plus achalandée, et cela ne va pas s'arrêter.

Dans les mois qui viennent, Air Antilles va proposer des billets uniques avec la Liat (ce qu'elle fait déjà avec Win Air) et développer son offre, avec notamment une forte probabilité vers Trinidad ou Saint-Vincent. Il n'est pas exclu que de nouvelles destinations directes voient également le jour. 

Reste l'enjeu économique pour une compagnie qui, malgré son ambition, peine encore à remplir ses vols. À titre indicatif, le trajet inaugural du nouveau Twin Otter vers Canefield a transporté quatre passagers commerciaux à l'aller et huit au retour sur les 17 places disponibles. 

 

En images



Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.