Caraïbes : Cuba importe du sucre français pour éviter la pénurie

Par • Mis à jour le 30/10/2018 - 06:35

Cuba, qui a longtemps été le premier producteur mondial de sucre, est obligé pour la première fois de son histoire d'en importer une grosse quantité à la France, la faute à une récolte désastreuse après le passage de l’ouragan Irma.

    Caraïbes : Cuba importe du sucre français pour éviter la pénurie

En l’espace d’un an la France a exporté 40 000 tonnes de sucre vers Cuba entre l'été 2017 et août 2018 d'après les données des douanes. Historiquement, c'est la première fois que Cuba importe du sucre français en quantité non négligeable. Cuba où l'industrie sucrière constitue le pilier de l'économie de l'île. Jusqu'en 1989, Cuba était l'un des principaux exportateurs de sucre de la planète, avec comme premier client les Etats-Unis jusqu'en 1960, puis l'URSS qui l'achetait à un tarif préférentiel.

Le déclin de la filière sucrière à Cuba

La chute de l’union soviétique a précipité le déclin de la filière, qui s'est accéléré avec le plongeon des tarifs, ainsi que le manque d'investissement et de semences, engrais et pesticides. Des huit millions de tonnes annuelles produites jusqu'au début des années 1990, le secteur n'a plus dépassé les deux millions à partir des années 2000. Le poids du sucre dans les exportations de l'île a fondu de 73 % dans les années 80 à 13 % en 2015, ne représentant plus qu'une petite part des produits exportés, aux côtés du tabac et du nickel notamment. La récolte 2017-2018 a en outre été dévastée par le passage de l'ouragan Irma puis une longue période de pluies. Pour le gouvernement cubain, le coupable est tout trouvé: c'est l'embargo américain, en vigueur depuis 1962, qui empêche d'importer le matériel agricole et industriel nécessaire.