Covid- 19 : les recommandations de sortie de crise du CESER

Par 20/05/2020 - 07:39
01/01/2020 - 00:00

Le conseil économique et social de Guadeloupe, le CESER, a livré son analyse pour sortir de la crise du Covid- 19. Il s'agit d'un document de 33 pages, détaillé par son Président Christophe Watcher. Son nom : "relever méthodiquement les défis du déconfinement et la relance des activités". Selon le CESER, la sortie de crise suppose au moins quatre conditions : éviter le retour de la crise c’est-à-dire la deuxième vague, mettre un terme aux mesures spécifiques liées à la gestion de la crise, évaluer la gestion et capitaliser sur les retours d’expérience afin d’améliorer les pratiques et diffuser la culture du risque et enfin mettre en œuvre méthodiquement les mesures de relance.

    Covid- 19 : les recommandations de sortie de crise du CESER

"Regarder la Guadeloupe différemment", c'est le sentiment de Christophe Watcher, Président du CESER, le conseil économique et social de Guadeloupe pour sortir l'île de la crise du Covid- 19. Il était l'invité de la matinale d'RCI ce mercredi 20 Mai 2020 dans le journal de 07h00 avec Cédric Centime. 

Les recommandations du rapport sont résumées en 7 axes et s'intitule " réussir la sortie de l’immobilisme fatal et replacer la Guadeloupe dans un processus sécurisé, dynamique et vertueux".  

Selon le CESER, il faut par exemple l’intervention de nos politiques publiques. Concrètement, il s’agit par exemple, de mettre en place un outil de pilotage stratégique de sortie de crise, sous l’autorité de la CTAP, la conférence territoriale d’action publique.

2nd axe, il faudrait œuvrer collectivement à la résilience du système de santé. Par exemple, en valorisant une approche basée sur la demande et les besoins en matière de santé.

 Déverrouiller les problématiques générales de l’eau

Selon le 3ème axe de la synthèse et pas des moindre, il faut "déverrouiller les problématiques générales de l’eau, de l’assainissement et de la congestion routière" pour éviter selon le CESER l’effondrement global qui découlerait de l’enjeu sanitaire décuplé.  

Ensuite, il faudrait réussir un processus concerté de détermination des conditions et du calendrier de reprise des activités sociales, appliquer un véto sur la question de l’eau par exemple. Savoir agir résolument en faveur de la relance économique précise encore le CESER en développant un mode de production basé sur la proximité des acteurs et la flexibilité des réseaux.

6ème axe, généraliser la notion d’entreprise guadeloupéenne citoyenne et la pratique des clauses sociales dans les marchés publics, cela passe par exemple par une sécurisation des parcours professionnels des salariés.

Et enfin 7ème point, toujours recommandé par le CESER, il faut "conforter les positions des collectivités territoriales comme premier échelon de l’action publique de proximité". Le CESER entend par là, "identifier les nouveaux domaines d’intervention économique liés au contexte de crise sanitaire et de déconfinement et adapter l’organisation interne des service ou encore engager une réflexion territoriale synthétique sur la "mémoire du risque" au niveau communal".

"Il y a une volonté de changement. Le changement dans une période comme la nôtre, c'est une volonté de ne pas repartir sur les mêmes bases," explique Christophe Watcher, Président du CESER. 

Extrait de l'interview ci-dessous : 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.