Crise covid19 : une reprise économique difficile en Guadeloupe

Par 20/10/2020 - 05:28
01/01/2020 - 00:00

L’Institut d’émission des Départements d’Outre-mer (IEDOM) Guadeloupe a publié les tendances conjoncturelles du second trimestre 2020. L'économie locale subit de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire et tous les secteurs d'activité sont touchés. La reprise économique se confirme au deuxième trimestre mais elle reste fragile.

    Crise covid19 : une reprise économique difficile en Guadeloupe

La semaine dernière, les chiffres communiqués par l'INSEE faisaient état d'une économie morose. La dernière publication de l'IEDOM semble aller elle aussi dans ce sens. Au deuxième trimestre 2020, l’Indicateur du Climat des Affaires s’établit à 78,3 points. Après le creux du premier trimestre, il s'agit d'un véritable rebond de 23,9 points.

Toutefois, la mise à l'arrêt de l'économie durant le confinement a provoqué un véritable séisme dans tous les secteurs d'activité qui sont sinistrés. Un climat d'incertitude pèse également sur la reprise. Selon l'IEDOM, la consommation des ménages et les investissements des entreprises sont en berne. Les échanges extérieurs sont en net recul et le marché du travail souffre lui aussi de la contraction de l’économie.

Les entreprises interrogées par l'institut d'émission des Départements d'Outremer anticipent d'ailleurs une baisse d’activité de l’ordre de 20,7% pour l’année 2020. Des entreprises qui ont recouru massivement au PGE pour faire face à la crise. Le taux moyen des crédits de trésorerie échéancée chute à 0,9 % en avril 2020 soit une baisse de 384 points de base par rapport à janvier 2020.

En revanche, après plusieurs années de baisse progressive, du côté des particuliers, le taux moyen des crédits à l’habitat voit une augmentation de 25 points de base et s’établit à 1,63 % en avril 2020 pour un montant moyen des prêts octroyés de 143 183 €.

Notons enfin, qu'avant la crise sanitaire, la croissance économique était déjà au ralenti. En 2019, elle était à +0,6 % contre 2,2 en 2018. L’an dernier, l'investissement privé et la consommation des ménages ont progressé, respectivement à +2,7 % et 2,2 %.

Néanmoins, les dépenses publiques se sont contractées de 2,3 %. En 2019, l'IEDOM enregistre également une baisse pour les échanges commerciaux.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.